Raspoutine: 1863-1916

Papier ISBN: 9782940523320 Non-disponible. 45.95$

Mage, guérisseur, homme de Dieu, ou imposteur, intrigant et espion ? Un siècle après sa mort, Grigori Efimovitch Raspoutine (1863-1916) ne cesse d'intriguer les historiens et le large public. Sa personnalité hors du commun et son rôle supposé dans la chute de l'empire de Russie ont inspiré les romanciers et les metteurs en scène, qui lui ont souvent attribué un rôle qui n'était pas le sien. La culture populaire en a fait un « moine fou », un « hypnotiseur » qui a précipité la Russie dans l'horreur de la guerre civile ; les bolcheviks le tenaient pour le symbole du pouvoir tsariste corrompu.Mais qu'en est-il en vérité ? L'ouvrage du général Spiridovitch plonge au coeur des événements qui ont conduit à l'assassinat de Raspoutine. L'auteur a en effet instruit l'affaire depuis le début, rassemblant les pièces du puzzle, interrogeant tous les protagonistes, les proches du « starets » comme ses ennemis les plus acharnés, faisant de son enquête méticuleuse un véritable roman.Cet ouvrage, le plus complet et le plus proche des événements tels qu'ils se sont passés, écrit par le chef de la sûreté secrète de Nicolas II, permet au lecteur de comprendre « l'incroyable aventure de ce simple moujik sibérien qui réussit à capter la confiance des souverains russes et à la garder, malgré toutes les attaques, jusqu'à son assassinat par le prince Ioussoupov » (M. Bénouville).

Les libraires craquent

  • Une suggestion d'Edouard Tremblay par la librairie Pantoute

    Pour l’historien, une source est un peu l’équivalent du bloc de pierre brute pour le sculpteur. De cette matière première, armé de son esprit critique, il tirera donc le produit fini, soit l’étude historique, dont l’objectivité du propos viendra donner son relief à la forme initiale. Ainsi, comme pour l’œuvre d’art, le résultat final dépend aussi bien du talent de chercheur que de la qualité de sa source. Voici pourquoi un témoignage de première main comme celui d’Alexandre Spiridovitch – chef de la police secrète du Tsar Nicolas II – à propos du singulier mystique Grigori Raspoutine est aussi précieux. Un écrit unique, qui se lit comme un roman et apporte un éclairage bienvenu sur l’un des plus étranges protagonistes de l’histoire russe.


  • Commenté dans la revue Les libraires par Edouard Tremblay, librairie Pantoute

    Pour l’historien, une source est un peu l’équivalent du bloc de pierre brute pour le sculpteur. De cette matière première, armé de son esprit critique, il tirera donc le produit fini, soit l’étude historique, dont l’objectivité du propos viendra donner son relief à la forme initiale. Ainsi, comme pour l’œuvre d’art, le résultat final dépend aussi bien du talent de chercheur que de la qualité de sa source. Voici pourquoi un témoignage de première main comme celui d’Alexandre Spiridovitch – chef de la police secrète du Tsar Nicolas II – à propos du singulier mystique Grigori Raspoutine est aussi précieux. Un écrit unique, qui se lit comme un roman et apporte un éclairage bienvenu sur l’un des plus étranges protagonistes de l’histoire russe.


Vous aimerez peut-être...

X

Navigation principale

Type de livres