Vivre vite

Éditeur JULLIARD
Paru le
Papier ISBN: 9782260023968 Pas en stock.
Sur commande : Délai de 5 à 14 jours ouvrables
Numérique - Epub Protection: filigrane ISBN: 9782260024064

« Regardez-moi bien. Qui sait si je serai encore là demain... »Aussi célèbre soit-il, James Dean, symbole de la jeunesse éternelle, demeure insaisissable. Vivre vite, roman choral tout en nuances, dresse, à travers la voix de ses proches, le portrait intime d'un garçon de l'Indiana, inconsolable et myope, turbulent mais d'une beauté irrésistible, qui s'est donné à tous, sans jamais appartenir à personne : un acteur incandescent devenu, en trois films et un accident de voiture, une icône intemporelle.À propos de l'auteur« Si Philippe Besson était pianiste il jouerait du Brahms, avec un soupçon de Satie. De livre en livre, ce garçon qui aime fouiller le mystère des hommes autant que celui des femmes dessine l'entre-deux du coeur. »Pierre Vavasseur, Le Parisien« Le talent de Philippe Besson, la manière tendre et douce qui lui attire de plus en plus de lecteurs, consiste à montrer que les mouvements du coeur forment l'essentiel d'une vie humaine. »Dominique Fernandez, Le Nouvel Observateur« La prouesse de Philippe Besson est d'arriver à bâtir à propos d'un fait banal un récit remarquable et simple à la fois. »Mohammed Aïssaoui, Le Figaro« On reconnaît un écrivain à la force de ses obsessions. Il en est ainsi de Philippe Besson qui, de livre en livre, creuse ses interrogations sur l'écriture, la création, la solitude, le lien familial et le lien amoureux. »Michèle Gazier, Télérama« Romancier des sentiments, explorateur de l'intime. »Joseph Macé-Scaron, MarianneÀ propos de son dernier romanLa Maison atlantique« Ce diable de Besson écrit court, sec, vif. Il parvient, une fois encore, à surprendre et captiver. Remarquable. »François Busnel, L'Express« Sur fond de règlement de comptes oedipien, il décrit l'évolution d'une histoire d'amour comme il peindrait un homicide. Un beau roman noir. »Claire Julliard, Le Nouvel Observateur« L'écriture est limpide comme la mer au petit matin et le drame sombre comme un soir de tempête. »Olivier Maison, Marianne« Un sublime huis clos maritime. »Sylvie Metzelard, Marie France

Les libraires vous invitent à consulter

Finalistes au prix du Club des Irrésistibles

Par publié le

Les finalistes au prix du Club des Irrésistibles des Bibliothèques de Montréal ont été dévoilés. Ce prix récompense l’ouvrage le plus apprécié des membres du Club. Ce dernier compte des milliers de membres et rassemble des amoureux de la culture et de la littérature. L’an dernier, c’est le roman L’orangeraie de Larry Tremblay qui s’était […]

Vous aimerez peut-être...

X

Navigation principale

Type de livres