Variations endogènes

Éditeur ALTO
Paru le
Papier ISBN: 9782896941803
Numérique - Epub Protection: filigrane ISBN: 9782896941827
Offrir en cadeau numérique
Disponibilité en librairie :
Quantité

Ils sont nombreux. Parmi eux, l’une attend sa naissance, l’autre est à l’apogée de son existence. Il y a quelques fous, des amants, un milliardaire, des enfants livrés à eux-mêmes. Ils sont animés par des intentions cruelles, sadiques, morbides ou masochistes. Ils tendent des pièges, mettent en scène leurs fantasmes, s’épuisent à poursuivre un idéal illusoire. Ils sont isolés. Ils s’apprêtent à mourir ou à commettre l’irréparable. Ils sont peut-être déjà morts. Assemblés avec minutie par une auteure au regard aussi tranchant qu’une lame, les quatorze tableaux de Variations endogènes forment un fascinant cabinet de perversités.

Les libraires craquent

  • On craque pour ce recueil de nouvelles par la librairie Les libraires

    Ces nouvelles surprenantes tournent autour du thème de la mort, repoussent les limites, frôlent parfois la folie, et s’adressent à un public averti. On craque pour ces histoires cruelles, tordues, morbides, très bien ficelées, qui se dévorent d’un trait. (Alexandra Mignault)

  • Une suggestion Littérature québécoise de la Librairie Monet par la librairie Monet

    « Pour cette première publication, l’auteure propose quatorze courtes nouvelles écrites autour des thèmes de la solitude, la violence de la vieillesse, la maladie et la honte. Malgré l’inconstance dans la qualité de l’écriture entre les différentes nouvelles, elle réussit, avec style et lucidité, à toucher des cordes sensibles de l’intime et du malaise, rendant visible ce qui tente constamment d’être caché. La lecture, bien que parfois ardue, est fluide et empreinte de quotidien. On rougit, on se sent mal, on s’associe aux personnages en détournant souvent les yeux, gênés. Les quelques forts textes donnent envie d’en lire davantage, de scruter les multiples variations de tonalités et de réflexions. Un petit recueil qui nous marque, longtemps. » - Marie-Ève Blais


  • Commenté dans la revue Les libraires par Marie-Ève Blais, librairie Monet

    Pour ce recueil, l’auteure propose quatorze courtes nouvelles écrites autour des thèmes de la solitude, de la violence de la vieillesse, de la maladie et de la honte. Malgré l’inconstance dans la qualité de l’écriture entre les différentes nouvelles, elle réussit, avec style et lucidité, à toucher des cordes sensibles de l’intime et du malaise, rendant visible ce qui tente constamment d’être caché. La lecture, bien que parfois ardue, est fluide et empreinte de quotidien. On rougit, on se sent mal, on s’associe aux personnages en détournant souvent les yeux, gênés. Les quelques forts textes donnent envie d’en lire davantage, de scruter les multiples variations de tonalité et de réflexions. Un petit recueil qui marque, pour longtemps.

Les libraires vous invitent à consulter

12 façons d’aborder la forme brève au Québec

Par publié le

Cette année encore, le réseau Les libraires est fier de supporter l'initiative « Le 12 août, j'achète un livre québécois! ».  Dès le 1er août, visitez chaque jour cette page pour découvrir des suggestions de lectures concoctées par les indépendants. Une sélection vous sera dévoilée chaque jour! Quel que soit votre choix, nous vous invitons à visiter votre libraire indépendant ou à vous rendre sur le site leslibraires.ca! Montrez-nous vos achats québécois sur Facebook ou Instagram en utilisant

Du cinéma vu par des écrivains

Par publié le

«Tout texte est absorption et transformation d’un autre texte, écrivait la sémioticienne Julia Kristeva. Ainsi en va-t-il pour les films.» (Ma vie rouge Kubrick, Simon Roy) En effet, un créateur s’inspire de ce qui l’a nourri pour engendrer sa propre œuvre. C’est la particularité de son point de vue, une réponse à la réception de ce qu’il a vu, entendu et compris, qui l’amène à transmettre son regard dans une autre oeuvre. C’est en ce sens qu’on dit que toute écriture est en fait une réécriture.

Un aparté à crier sur tous les toits

Par publié le

Les éditions Alto ont mis en ligne jeudi dernier un tout nouveau magazine, (Aparté). Une sorte de complément pour les lecteurs jamais rassasiés qui dégoteront des entrevues exclusives. Une mine d’or pour l’écornifleux qui voudrait en savoir plus sur les auteurs et illustrateurs. Un privilège pour le fana qui pourra y trouver des inédits, des portfolios, des confidences. En 9 ans de travail d’éditions, Alto a su démontrer son ardeur au travail, son tempérament rigoureux, sa plume bien trempée, s

Vous aimerez peut-être...

X

Navigation principale

Type de livres