Une piquante petite brunette

Éditeur 400 COUPS (Les)
Paru le
Papier ISBN: 9782895403784
Disponibilité en librairie :
Quantité

Avec ses célèbres Onésime (1943-1998) et Séraphin (1952-1972), Albert Chartier a passé la majeure partie de sa carrière à aborder des sujets ruraux. Mais le trait sophistiqué, qui rend son dessin reconnaissable au premier coup d'oeil, suggère que l'univers de Chartier ne se limite pas à la campagne. Entre 1962 et 1967, Chartier a proposé, à divers journaux et revues, une série de strips à l'humour burlesque, muets, mettant en vedette un personnage baptisé successivement Suzy, Suzette, Elsinore, Zizi, puis Kiki, jeunes femmes qu'il décrit comme «piquantes», «ingénues», «glamourisées» ou encore «typically French». Avec ces strips bien urbains, il laisse libre cours à son sens du dessin, de la composition, et nous voyons éclater toute la finesse de son art, ce qui nous pousse à nous demander s'il ne se sentait pas à l'étroit dans ses autres séries.

Les libraires craquent

  • Commenté dans la revue Les libraires par Aurélie Chagnon-Lafortune, librairie La Maison de l’’Éducation

    Cette belle édition des 400 coups nous fait découvrir (ou redécouvrir, pour certains) l’un des pionniers de la bande dessinée québécoise, Albert Chartier (1912-2004). Du créateur d’Onésime, on rencontre ici les piquantes petites brunettes (ou parfois blondinettes) dans leurs mésaventures amoureuses et citadines, mais aussi dans leurs histoires de chasse et de pêche. C’est à travers les péripéties de Kiki, Suzette, Elsinore et Suzy qu’on déterre les racines de la bande dessinée d’ici, d’une riche simplicité et d’un humour fin et toujours actuel. En plus des différentes versions des strips de Chartier, on retrouve dans Une piquante petite brunette plusieurs copies de lettres d’éditeurs, un résumé du parcours du bédéiste ainsi que les reproductions de dessins originaux de certaines bandes du recueil. À déguster sans hésitation!


Vous aimerez peut-être...

X

Navigation principale

Type de livres