Un petit pas pour l'homme

Éditeur QUEBEC AMERIQUE
Paru le
Papier ISBN: 9782764403983
Numérique - Pdf Protection: filigrane ISBN: 9782764412688
Offrir en cadeau numérique
Disponibilité en librairie :
Quantité

« Un petit pas pour l'homme surprend dans l'évolution du personnage, dans l'actualisation du passage d'un homme à l'âge adulte, à la maturité. Force est d'ajouter que tout est fait avec humour et dérision. Pour un vent de fraîcheur, un livre abordable qui saura vous charmer par son humour, mais tout de même symptomatique d'une réalité présente aujourd'hui. » Bang Bang (Mensuel gratuit) « (…) Tout cela grâce à la trame qui donne une image amusante et amusée du jeune homme québécois actuel, mais aussi au récit qui nous permet d'apprécier le talent et la maîtrise de son art d'un romancier au début d'une carrière prometteuse. » Jean-François Crépeau, Le Canada français « Petit bijou d'humour et de simplicité construit comme une démonstration scientifique. Souhaitons une longue vie (d'auteur) à Stéphane Dompierre… » Jean-Louis Martin, CINQ FM 103.2 - Quai des Partances « En français courant, l’écriture de Dompierre est punchée, narquoise à souhait, et son héros ressemble au chum de toutes nos meilleures amies qui se trouve cool d’habiter encore sur le Plateau mais rêve secrètement d’aller vivre en banlieue. » Josée Blanchette, Le Devoir « Un petit livre plein d’humour qui n’a pas la moindre prétention, sinon celle de faire sourire, de mettre des paroles sur l’air du temps et de canaliser quelques angoisses qui sont plus partagées qu’on ne le croit. Hautement sympathique. » Christian Desmeules, Le Devoir « Stéphane Dompierre est drôle et décapant. » Valérie Lessard, Le Droit « Un premier roman pas prétentieux pour deux sous, qui nous présente de façon rigolote la crise de la trentaine au masculin et la rupture amoureuse. Ça se lit d’une traite ! » Coup de Pouce « C’est sans juger et en riant sainement qu’on traverse cet habile roman et ses cinq phases du célibat. (…) On a affaire à un excellent conteur qui connaît bien ses personnages ainsi que l’art de la digression. » Stéphane Despatie, Voir « Stéphane Dompierre a le sens de l’humour et de la formule et pose sur les gens et les évènements un regard amusé et lucide. Il signe avec Un petit pas pour l’homme un roman urbain, festif (…) qu’on lit le sourire aux lèvres. » France Tardif, Radio-Canada, Site culturel « Une comédie intelligente et irrévérencieuse qui, à défaut de fournir une partie de jambes en l’air, procure toutefois au lecteur une franche rigolade. Ce qui n’est pas rien. Surtout pour un premier roman. » Hélène Simard, Le Libraire « Ce livre sympathique, sur les mésaventures d’un jeune trentenaire à la poursuite de sa vie, se lit d’une traite. » Hélène Cantin, Radio-Canada, Sonnes les matines « On nous dit en quatrième de couverture que ce ne sera pas le dernier, et il y a fort à parier que ce sera le cas parce qu’il y a vraiment un talent là. C’est un auteur… y’a un ton, y’a un sujet, y’a une manière de dire. C’est un observateur assez impitoyable de nos mœurs, particulièrement celles du Plateau Mont-Royal, et c’est quelqu’un avec beaucoup de talent, voilà. (…) ce qu’il y a d’intéressant, c’est qu’il y a un côté anthropologue culturel assez remarquable ce jeune écrivain. (…) il y a, comment dire, ce côté décapant, grinçant, mais sans appuyer, vous savez. Y’a le côté cynique que l’on sent dans cette génération-là, mais pas de façon désabusée ou revancharde contre les baby-boomers ou que sais-je. C’est simplement… C’est le ton de son personnage, un ton qui moi m’a plu parce que j’ai beaucoup ri. (…) Il épingle l’époque et il épingle très bien. » Jean Fugère, Radio-Canada, Pourquoi pas dimanche « Premier roman de Stéphane Dompierre, voici un livre franchement décapant. L’écriture définitivement masculine est originale, singulière, cynique avec juste ce qu’il faut de drôlerie. » Hélène Lanthier, L’Express - Drummondville « Un petit pas pour l’homme est un roman au cynisme décapant où les mots déboulent au rythme des émotions et des dépressions des personnages. Des situations imagées, des descriptions qui amusent et qui font sourire jusqu’au moment où l’on se rend compte que le héros, dans le fond, c’est vous et moi. Un texte qui suscite sourires, rires… et quelques réflexions. » Normand Caron, Infoculture.ca « Dans Un petit pas pour l’homme, on retrouve des dialogues toujours justes, un style familier et un sens aigu de la dérision, un décor urbain, tout cela tressés ensemble. Mais surtout, un portrait lucide de la génération qui a grandi avec Goldorak et Fifi Brindacier. » Yohann Saint-Amour, VOO.CA « Magasinage, insomnies, remise en question existentielle, parties de jambes en l’air, spectacle de danse contemporaine, webcam, beuverie avec les copains, voyage raté à New York, voilà en gros ce à quoi sera convié le narrateur de Un petit pas pour l’homme. Bref, tous les éléments qui font de Stéphane Dompierre un jeune auteur intéressant pour les amateurs de littérature décadente. (…) un roman empreint d’un ton sarcastique, tout à fait rafraîchissant. » Yohann Saint-Amour, VOO.CA « (…) un humour décapant qui m’a provoqué des rires de gorge à effrayer tous les passagers du métro (…) il y a une reconnaissance et une accessibilité qui fait que j’ai eu un coup de cœur incroyable pour ce livre-là. » Kathleen Wynd, Bibliothèque Père-Ambroise « Excellent ! J'ai très souvent ri et, par moments, aux larmes. Et quel sentiment d'adhérence provoque ce livre « branché » chez notre génération… Ah, les années 80 ! » Hélène Comeau, Le Libraire « Un texte brillant et drôle, parfait contre la grisaille hivernale… » Chantal Jolis, Radio-Canada, Indicatif présent « L’auteur a un indéniable talent (…). » Monique Roy, Chatelaine « Jeune auteur fort prometteur. Une plume soignée qui prend un malin plaisir au cynisme. Humour irrésistible. L'auteur est-il célibataire? Vivement qu'on me le présente ! » Josée Bournival, TVA, Salut Bonjour week-end « Stéphane Dompierre sait nous tenir en haleine grâce à des rebondissement souvent coquins. » Paul-François Sylvestre, L’Express de Toronto « Ce roman, des plus divertissants est fort bien écrit et nous livre avec humour, cynisme et beaucoup de piment les états d’âme, les idées folles, la déprime et les fantasmes d’un homme de trente ans, célibataire depuis peu, qui remet toute sa vie en question. Avis aux pudiques : on y parle beaucoup de sexualité, mais le tout est toujours livré sans vulgarité : après tout, comment livrer les pensées d’un homme sans en parler à tout instant! Intéressant, percutant et amusant. » Chantal Reichel, L’Échappée belle « En lisant le premier roman de Stéphane Dompierre, on sera séduit par l’esprit et les références qui parfument le livre et qui font sourire. » Sabin Desmaules, L’Acadie Nouvelle « C’est un portrait générationnel, celui du célibataire de trente ans, que nous brosse avec humour Stéphane Dompierre. » Roger Fournier, CISM, Café au lit « Un jeune auteur dont on va parler beaucoup au cours des prochaines années. » Michel Doucet, Radio-Canada, Le Réveil « Son premier roman, bien que très bavard et un brin macho, vaut le détour. » Monique Roy, Châtelaine « Excellent, j’ai adoré! Un texte qui touche enfin ma génération, il était temps. » Mariève Lamonde, CFEL « Avec Un petit pas pour l’homme, Stéphane Dompierre apparaît comme une nouvelle voix, dynamique et pétillante, rafraîchissante (…). Tout sauf cynique, ce livre pose un regard sur une génération en train de revoir ses modèles, en train de définir son propre pacte avec la vie, comme une manière de se tenir droit devant le spectre de la solitude. » Michel Vézina, ICI « Très bon roman ! J’ai adoré. Un livre urbain collé à la réalité. C’est très rare que l’on se trouve si près des pensées d’un vrai gars !! » Élodie Girardin-Lajoie, CHYZ, Chéri j’arrive « Âgé de 33 ans, l’auteur montréalais Stéphane Dompierre a choisi le mode léger, les sourires en coin et le langage de tous les jours pour traduire les états d’âme de son héros. » Danielle Laurin, Elle Québec « Premier roman de Stéphane Dompierre, voici un livre franchement décapant. L’écriture définitivement masculine est originale, singulière, cynique avec juste ce qu’il faut de drôlerie. » Hélène Lanthier, La Parole « Stéphane Dompierre a trouvé le meilleur remède pour rire d’une peine d’amour plutôt que d’en pleurer avec le très sympathique Un petit pas pour l’homme. (…) Dans ce livre qui se lit comme si de rien n’était, Stéphane Dompierre élabore de façon délicieuse et légère, tout en étant sérieuse et posée, les cinq phases « post rupture » élaborées par le Dr. Maurice Liebert dans « L’étude des cycles ». (…) Si le tout est écrit avec humour et ironie, l’intelligence transperce de partout. L’intelligence dans les mots, mais surtout dans les situations, dans les moments de la vie… en fait, tout le monde se reconnaîtra dans au moins une situation décrite dans les 226 pages, en peine d’amour ou non. » Crystel Jobin-Gagnon, Progrès-Dimanche « Ça se lit d’une traite ! » Magazine Coup de Pouce « Le résumé de ces étapes du cycle du célibat est tout simplement hilarant : le rire est imposé par un savant dosage d’ironie et de sarcasme baignant dans une potion d’autodérision masculine. Un rire que le récit appellera d’ailleurs régulièrement. (…) Le talent de Stéphane Dompierre, c’est de faire d’un petit drame une histoire sympathique, sans leçon ni morale, mais combien révélatrice de la modernité québécoise et masculine. » Jean-François Crépeau, Le Canada français « (…) je parle d’un coup de cœur et d’esprit, à découvrir impérativement. » Crystel Jobin-Gagnon, Progrès-Dimanche « Stéphane Dompierre a du talent à revendre. Son premier roman, Un petit pas pour l’homme, le prouve hors de tout doute. Son écriture est alerte, précise, pleine d’un dynamisme entraînant, convoquant avec brio le monologue, le dialogue et la description bien tournée. » Hugues Corriveau, Lettres québécoises « En lisant cela, je me suis éclaté. Plus besoin de ma Molson extra, seule m’a suffi, des heures durant, la subtilité enchanteresse de ce diablotin ricaneur de Stéphane Dompierre comblant le besoin de me dilater la rate. » Hugues Corriveau, Lettres québécoises « (…) cet auteur nouveau a un talent fou pour créer des atmosphères, pour décrire le trouble profond de son personnage, petit garçon désarçonné, sans madame pour lui tenir la main. » Hugues Corriveau, Lettres québécoises « (…) force est de constater qu’un auteur vient de signer un premier livre, et qu’il faudra le suivre, ensuite, avec toute l’attention qu’il mérite. » Hugues Corriveau, Lettres québécoises « Très bon premier roman, amusant, vif et qui procure un divertissement immédiat. Le livre semble cependant faire partie d'un certain courant littéraire actuel, mais le résultat est quand même d'une belle efficacité surtout en ce qui a trait au regard sur la génération des 25-35 ans et des relations hommes-femmes. » Pierre Blais, CKRL « C’est mon livre de l’année et il ne faut surtout pas passer à côté. (…) Savoureux, actuel et branché! À lire absolument! » Élodie Girardin-Lajoie, CHYZ (Québec)

Les libraires craquent

  • Commenté dans la revue Les libraires par Hélène Simard, librairie Les libraires

    Un nouveau Bourguignon, Stéphane Dompierre? Pas vraiment, hormis le prénom et un héros en pleine crise existentielle. Non, imaginez plutôt un épisode de La Vie la vie intitulé "Les affres du célibat retrouvé" dont le script aurait été revu par Guy A. Lepage. Daniel, 30 ans, gérant d’une boutique de disques sur le Plateau, largue sa copine après six ans et demi de vie commune. Un petit pas pour l’homme raconte en cinq parties comme autant de phases du " cycle du célibat " (une théorie absolument hilarante) les tribulations d’un célibataire issu de la génération Goldorak et Commodore 64 (tel l’auteur), pétri de cultures musicale, littéraire et télévisuelle. Une comédie intelligente et irrévérencieuse qui, à défaut de fournir une partie de jambes en l’air (tel Dan), procure toutefois au lecteur une franche rigolade. Ce qui n’est pas rien. Surtout pour un premier roman.

Vous aimerez peut-être...

X

Navigation principale

Type de livres