Tous les vivants: le crime de Quiet Dell

Éditeur DE L'OLIVIER
Collection : LITTERATURE ETRANGERE
Paru le
Papier ISBN: 9782823603514
Disponibilité en librairie :
Quantité

En 1931, à Park Ridge (Illinois), un certain Cornelius O. Pierson assassina une jeune veuve, Asta Eicher, et ses trois enfants.En enquêtant sur leur disparition, la police découvrit que Pierson n'était autre que Harry Powers, un serial killer qui recrutait ses victimes par le biais d'annonces matrimoniales. Cette affaire qui bouleversa l'Amérique inspira à Charles Laughton son admirable film, La Nuit du chasseur.Tous les vivants est le «roman vrai» de cette histoire. Jayne Anne Phillips reconstitue avec minutie le déroulement de la tragédie, la traque du meurtrier et son arrestation.Mais c'est d'abord son extraordinaire imagination romanesque qui frappe à la lecture de ce livre. La voix de la petite Annabel, assassinée par Powers, se mêle à celle des vivants, qu'ils soient réels ou inventés de toutes pièces, comme Emily Thornhill, la journaliste qui mène les investigations.Porté par un souffle puissant, Tous les vivants explore un territoire où se mêlent le réel et le surnaturel, l'innocence et la perversité, la beauté et l'horreur. C'est aussi une radiographie de l'Amérique profonde des années 30, de ses peurs et de ses espoirs, au lendemain de la «Grande Dépression» qui l'a dévastée.

Les libraires craquent

  • Les libraires conseillent (avril 2016) par la librairie Les libraires

    « À partir de l'assassinat d'une veuve et de ses trois enfants, commis réellement en 1931, l'auteure entremêle habilement les faits et la fiction. Une plume très enveloppante. J’aime beaucoup! »
    Chantal Fontaine, librairie Moderne (Saint-Jean-sur-Richelieu)

  • Les libraires conseillent (avril 2016) par la librairie Les libraires

    « Chez Jayne Anne Philips, la narration fait foi de tout. S’inspirant d’un meurtre sordide commis dans les années trente, elle nous livre ici son In Cold Blood qui se veut une célébration de ceux qui restent. Elle réussit à faire un roman autour du crime, sans être un roman sur le crime lui-même. Rares sont les bouquins d’une justesse et d’une sensibilité abordant de front l’ignominie de notre monde. Un tour de force, tout simplement. »
    Jérémy Laniel, librairie Carcajou (Rosemère)

  • Une suggestion de Christian Vachon par la librairie Pantoute

    Fondé sur des faits réels, ce récit est celui d’Harm Drenth, un tueur en série qui, sous une fausse identité, recrutait ses victimes par le biais d’annonces matrimoniales. De cette sombre affaire, l’auteure en fait une œuvre lumineuse, envoûtante, où l’empathie l’emporte sur l’amertume, la beauté sur le sordide, où la voix bienfaisante d’une morte, la petite Annabel, se mêle à celle tout aussi salutaire d’Emily Thornhill, journaliste, jeune fille « active et célibataire » qui, en enquêtant sur le malheur d’une famille assassinée avec sa perspective toute féminine et sa saine perception, va essaimer la bonté autour d’elle. Ceci n’est pas une histoire cruelle. Une affaire criminelle minutieusement reconstituée, qui déborde de son cadre policier pour offrir un portrait social et humain de l’Amérique profonde de la grande dépression avec ses peurs, ses horreurs... et ses espoirs.


  • Commenté dans la revue Les libraires par Christian Vachon, librairie Pantoute

    Fondé sur des faits réels, ce récit est celui d’Harm Drenth, un serial killer qui, sous une fausse identité, recrutait ses victimes par le biais d’annonces matrimoniales. De cette sombre affaire, l’auteure en fait une œuvre lumineuse, envoûtante, où l’empathie l’emporte sur l’amertume, la beauté sur le sordide, où la voix bienfaisante d’une morte, la petite Annabel, se mêle à celle tout aussi salutaire d’Emily Thornhill, journaliste, jeune fille « active et célibataire » qui, en enquêtant sur le malheur d’une famille assassinée avec sa perspective toute féminine et sa saine perception, va essaimer la bonté autour d’elle. Ceci n’est pas une histoire cruelle. Une affaire criminelle minutieusement reconstituée, qui déborde de son cadre policier pour offrir un portrait social et humain de l’Amérique profonde de la grande dépression avec ses peurs, ses horreurs… et ses espoirs. 


Les libraires vous invitent à consulter

Les libraires conseillent : sélection d'avril 2016

Par publié le

Chaque mois, nos libraires indépendants vous proposent cinq livres à dévorer.  « Les libraires conseillent », cette initiative des Librairies indépendantes du Québec, plaira aux lecteurs avides de suggestions. En effet, chaque mois, un comité formé d’une quinzaine de libraires établit, après moult discussions passionnées et passionnantes, une sélection de cinq livres. Essais, BD, romans jeunesse ou […]

Vous aimerez peut-être...

X

Navigation principale

Type de livres