Seconde Révolution Tranquille (La)

Éditeur BOREAL
Paru le
Papier ISBN: 9782764602324 Pas en stock.
Sur commande : Délai de 5 à 14 jours ouvrables

Nous vivons dans un pays démocratique. C'est du moins ce que nous affirmons, ce que nous aimons croire. Mais quand on y regarde de plus près, quel sens peut avoir le mot «démocratie» dans ce pays où les gouvernements se sentent absolument libres de n'en faire qu'à leur tête? où la concentration des médias fait en sorte qu'on entend partout la même version des faits? où on n'a le droit à l'éducation et à la santé qu'à condition d'être riche?En somme, peut-on vraiment parler de «démocratie» dans cette société où le citoyen se sent de plus en plus loin du pouvoir?Pour Gil Courtemanche, plusieurs forces s'opposent à la véritable démocratie au Québec. D'abord, notre système électoral fondé sur la majorité simple et les partis politiques qui ne permet pas aux courants minoritaires de s'exprimer. Ensuite, les médias qui bâillonnent toutes ces forces vives de changement. Enfin, l'ultralibéralisme qui gagne la planète et annihile les droits garantis par les États pour les remplacer par le pouvoir de l'argent.Si les citoyens n'exercent pas le pouvoir qui devrait être le leur, c'est parce qu'ils ont oublié la solidarité. Chacun, isolé dans son quotidien, a l'impression de n'y pouvoir rien. Et pourtant, nous pouvons nous mobiliser pour changer la vie. Nous l'avons prouvé au tournant des années 60, au moment de la Révolution tranquille. Et c'est à rien de moins qu'une nouvelle Révolution tranquille que Gil Courtemanche en appelle dans ce livre. Une révolution qui consistera à inverser la pyramide du pouvoir et à remettre les citoyens à leur place, c'est-à-dire au sommet.

Les libraires craquent

  • Commenté dans la revue Les libraires par Daniel Dompierre, librairie Le Fureteur

    Le propos de cet ouvrage, situé à contre-courant des commentaires feutrés de nos faiseurs d’opinion, tranche par sa ferme critique des prétentions démocratiques du système politique au Québec, de ses traditions et sa pratique. Gil Courtemanche n’y va pas de main morte, parlant de « fausse démocratie », de « dictature des marchés » et de « droits du profit » pour désigner une société dont les décisions et l’orientation échappent à la voie citoyenne, en plus de fausser la représentation des opinions et de miner l’exercice réel de droits fondamentaux. L’heure est à la reconstitution d’une société civile pour impulser une nouvelle Révolution tranquille, mais par le bas. Ce ne sera possible que grâce à une participation collective cimentée autour de la solidarité, de même qu’en intervenant en direction des « identités premières » du cadre de vie. Son message est ouvert au débat et stimulant : coopérer, coordonner et agir dans la différence et malgré les divergences, autour de revendications communes, dans l’exercice de nos droits à conquérir et des responsabilités à assumer.

Vous aimerez peut-être...

X

Navigation principale

Type de livres