Petite brindille de catastrophes

Paru le
Chercher Par:
Quantité
Papier Disponibilité ISBN: 9782981385581

Diplômée d’un Baccalauréat en littérature, Mimi Haddam poursuit son cheminement en arts visuels. Petite brindille de catastrophes est son premier recueil. À travers un récit singulier en poèmes et en prose, l’auteure renie toute forme pour s’inventer nouvelle.

Comment être femme à travers les motifs, les reliefs et les couleurs qui deviennent des espaces de souplesse et/ou de résistance ?

«Ravages des seins dégonflés, du corps sans espace, ma beauté est provisoire. La passagère. Elle a les jambes prises au cou et mon corps s’enfuit. Trahisons de l’image. Figurante. Il faudrait voir les éclats de l’imperfection, se regarder de l’intérieur: l’allure des organes en noeuds, les plis et les replis, l’enlacement des cordes et des fils, l’entrecroisement étréci des voies, les amas des cellules du coeur. Je sens à présent le rythme cardiaque d’un noyau dur dans le bois. Mes étranglements, qu’on les masse pour en défaire les connexions, qu’on y sable la chaîne d’associations, qu’on y lustre les anneaux et les boucles, qu’on y panse les points de jonction.

Nous ne sommes pas faites de lignes et d’angles droits, mais de courbes et de sinuosités. Nos pliures et nos ourlets refusent de se cloîtrer dans une pièce.»

 

Les libraires vous invitent à consulter

12 poésies québécoises contemporaines

Par publié le

Par Vanessa Bell pour la librairie L'Exèdre (Trois-Rivières)   LES AUTEURS DE CHEZ NOUS 1. Un juste ennuiIsabelle Dumais (Le Noroît)Lire Un juste ennui, c’est retrouver les carnets d’une amie disparue. Un trésor, une caresse où violence et douleur épousent l’intelligence et la sensibilité de qui sait se déposer pour mieux comprendre, sentir. Ce juste ennui dont il est question frotte le lecteur à sa propre partie d’ombre, oblige le temps à ralentir, afin de voir la lumière crue déposée entre

Vous aimerez peut-être...

X