Personnage secondaire, (Le)

Éditeur BOREAL
Collection : Essais et documents
Paru le
Papier ISBN: 9782764604786
Numérique - PDF Protection: filigrane ISBN: 9782764608586
Disponibilité en librairie :
Quantité

«Moi, cet après-midi, je me dirige vers un vieillard que tout le monde croit mort.» En été de 2001, un cinéaste québécois se rend en Angleterre pour rencontrer le personnage central de son prochain film. Un personnage bien réel : James Richard Cross, le diplomate anglais qui fut, en automne de 1970, l'un des deux otages du Front de libération du Québec. La rencontre de ce «personnage secondaire» de l'histoire du Québec se double d'un voyage dans le temps, un voyage dans les coulisses du XXe siècle en compagnie d'un de ses acteurs. Un de ceux, si nombreux, pour lesquels le script ne prévoyait pas de réplique. Ce personnage « retrouvé» est donc aussi un temps retrouvé : l'époque trouble de la crise d'Octobre, où un autre otage, le ministre Pierre Laporte, fut assassiné et où la Loi sur les mesures de guerre transforma momentanément Montréal en État policier. Dans cette histoire, Cross, qui croupira soixante jours dans la «prison du peuple », n'est qu'un détail et, par là, il s'approche de celui que nous sommes tous, qui compte pour peu, et qui, pourtant, est, doit être, la seule mesure de notre humanité. Révolution. Ordre public. Contre les idées, les individus ne font jamais le poids. À moins qu'on cesse de les imaginer pour enfin, vraiment, les rencontrer.

Les libraires craquent

  • Commenté dans la revue Les libraires par Mathieu Croisetière, librairie Clément Morin

    Ce premier livre de Carl Leblanc est le récit de sa rencontre – lors du tournage de son documentaire L’Otage – avec James Richard Cross, «victime honteuse», «personnage secondaire» de l’Histoire qui, contrairement à Pierre Laporte, n’est pas mort «au combat». Cet essai aurait pu constituer un excellent pamphlet fédéraliste, s’il n’avait pas été écrit par un souverainiste. Malgré tout, Leblanc croit, au risque de paraître naïf, «qu’on ne doit pas faire de mal à ceux qui ne sont pas des salauds». Cross n’en était pas un. Prendre le parti de l’humain dans une situation aussi chargée symboliquement que celle de la crise d’Octobre, voilà qui est très courageux. Je lève mon chapeau à Carl Leblanc pour avoir eu l’audace de le faire avec une écriture riche et poétique.


Vous aimerez peut-être...

  • Artéfact

    Carl Leblanc

    • Format papier: 18,00 $

    • Format pdf: 6,99 $

  • Fruits

    Carl Leblanc

    • Format papier: 18,95 $

    • Format pdf: 13,99 $

  • Artéfact

    Carl Leblanc

    • Format papier: 9,95 $

X

Navigation principale

Type de livres