Peintres mexicains (Les) 1910-1960

Éditeur FLAMMARION
Paru le
Papier ISBN: 9782081309104
Disponibilité en librairie :
Quantité

« La meilleure synthèse historique et critique. »México en el arte, Octavio PazAprès des siècles d'une culture riche et complexe, le Mexique semblait avoir perdu son originalité à partir de la conquête espagnole. Son histoire coloniale tourmentée s'achève en 1910 avec le déclenchement d'une grande révolution au terme de laquelle le pays va retrouver son dynamisme.Pour un accès au plus grand nombre, on développe l'éducation, on récuse l'art élitiste et on privilégie la gravure et la peinture murale. Dans les lieux publics, Rivera, Orozco et Siqueiros créent de vastes fresques flamboyantes qui révolutionnent l'esthétique et surprennent le monde. Plus réservés, le peintre Carlos Mérida, le graveur Leopoldo Méndez ou le sculpteur Germán Cueto n'exaltent pas moins la culture populaire sans renoncer aux acquis de l'avant-gardisme européen ou local (le stridentisme !). Ce mouvement général ne gênera pas cependant l'activité de créateurs indépendants parfois proches du surréalisme et dignes héritiers des joyeuses parades de squelettes de Posada ; nommons les méconnus Jean Charlot, María Izquierdo et l'inventif Rufino Tamayo, sans oublier la désormais célèbre Frida Kahlo.Enfin, les années 1950 voient de tout jeunes artistes amorcer un tournant qu'on nommera la ruptura, pour se libérer de l'autorité d'aînés qui peinent à se renouveler. José Luis Cuevas, Enrique Echeverría, Manuel Felguérez et leurs amis nous entraîneront alors vers le XXIe siècle avec dextérité, couleur et humour.286 illustrations en couleur témoignent de cette prodigieuse renaissance.

Les libraires craquent

  • Une suggestion Beaux-livres de la Librairie Monet par la librairie Librairie Monet

    « La culture mexicaine est un véritable métissage de nombreuses influences. Des trésors archéologiques hérités des Mayas et des Aztèques au baroque des Conquistadors, les artistes modernes mexicains ont conservé le grandiose, l’époustouflant, le dramatique. Cette volonté d’impressionner le spectateur par la somptuosité des couleurs, par l’énormité des formats, par la force des personnages dépeints par les Rivera, Orozco et autres a réussi à faire de l’art mexicain un art populaire et porteur d’une parole revendicatrice. Serge Fauchereau, spécialiste de littérature américaine, commissaire de nombreuses grandes expositions et auteur d’une quarantaine d’essais sur l’art nous propose, avec cet ouvrage, un admirable panorama de ces artistes majeurs. » - Robert Beauchamp


  • Commenté dans la revue Les libraires par Robert Beauchamp, librairie Monet

    La culture mexicaine est un véritable métissage de nombreuses influences. Des trésors archéologiques hérités des Mayas et des Aztèques au baroque des conquistadors, les artistes modernes mexicains ont conservé le grandiose, l’époustouflant, le dramatique. Cette volonté d’impressionner le spectateur par la somptuosité des couleurs, par l’énormité des formats, par la force des personnages dépeints par les Rivera, Orozco et autres a réussi à faire de l’art mexicain un art populaire et porteur d’une parole revendicatrice. Serge Fauchereau, spécialiste de littérature américaine, commissaire de nombreuses grandes expositions et auteur d’une quarantaine d’essais sur l’art, nous propose, avec cet ouvrage, un admirable panorama de ces artistes majeurs.

Vous aimerez peut-être...

X

Navigation principale

Type de livres