Parlez-vous Boro

Éditeur BOREAL
Paru le
Papier ISBN: 9782764603994 Pas en stock.
Sur commande : Délai de 5 à 14 jours ouvrables

Aux quatre coins du monde ce qui signifie également tout près de chez vous il y a des langues qui sont en train de sombrer dans l'oubli. Mark Abley fait le bilan de ce que l'humanité risque d'y perdre et explique pourquoi certaines langues menacées refusent tout simplement de disparaître.Les deux ou trois prochaines générations verront la plupart des 6000 langues de la planète disparaître, surtout à cause de l'irrépressible raz-de-marée que représente l'expansion de l'anglais. Armé d'un esprit ouvert et d'un passeport aux pages débordantes de visas, lejournaliste et poète Mark Abley nous raconte une foule d'histoires qui toutes affirment que les langues sont importantes. Qu'on soit de l'Oklahoma ou de la Provence, de l'Autralie des aborigènes ou de la Terre de Baffin, les problèmes qu'entraînent la disparition deslangues et l'appauvrissement de la culture sont les mêmes. Ce livre nous permet d'entrevoir la beauté de langues comme le yiddish et le yuchi, le mohawk et le manx, l'inuktituk et le provençal. Encore plus important, il propose des portraits attachants et inoubliables des gens qui les parlent encore. Quand une langue meurt, meurent en même temps des récits qu'on a racontés pendants des milliers d'années et qui traduisent une manière unique d'appréhender le monde, de résoudre les problèmes de l'existence, grands et petits. Marc Abley est convaincu qu'il faut voir dans les langues des trésors de connaissances pratiques et d'imaginaire. Il nous convainc qu'il y a toujours de l'espoir, que la détermination d'un seul d'entre nous peut ramener à la vie une langue et sa culture, créant du même coup quelque chose de neuf, de vital, de mouvant ? comme le sont au fond toutes les langues.Traduit de l'anglais (Canada) par Dominique FortierPour écouter l'entrevue de Mark Abley à l'émission Indicatif présent animée par Marie-France BazzoLire la critique parue dans Le Libraire

Les libraires craquent

  • Commenté dans la revue Les libraires par Mathieu Simard, librairie Pantoute

    Depuis les travaux des sociolinguistes William MacKey (retraité de l’Université Laval) et Louis-Jean Calvet, on parle volontiers d’une « écologie des langues » : l’interaction entre les parlers humains forme un patrimoine culturel, au même titre que la forêt boréale est un patrimoine naturel. Le journaliste Mark Abley a mené son enquête aux quatre coins du globe. Yiddish, boro, inuktitut, chacune de ces langues recréées ou menacées communique sa façon de voir le monde. La domination sans partage de l’anglais commercial met en péril cette diversité cruciale pour l’idée même d’humanité. Sans vouloir amoindrir l’importance de la collection « Les mythes revisités », projet international qui participe d’un semblable esprit en faveur de la diversité culturelle, Parlez-vous boro ? est sans contredit l’essai le plus important publié au Boréal cet automne.


Vous aimerez peut-être...

X

Navigation principale

Type de livres