Oeuvres (Max Jacob)

Éditeur GALLIMARD
Collection : Quarto
Paru le
Papier ISBN: 9782070131112
Disponibilité en librairie :
Quantité

Ce volume contient :« Portrait de Max en accordéon », par Guy Goffette ¤ « L'art du doute. Une nouvelle évidence esthétique », par Antonio Rodriguez ¤ I. Les débuts littéraires (1904-1910) : Histoire du roi Kaboul Ier et du marmiton Gauwain ¤ La Couronne de Vulcain ¤ II. Le cycle Matorel (1911-1914) : Saint Matorel ¤ Oeuvres burlesques et mystiques de Frère Matorel mort au couvent, avec les bois gravés d'André Derain ¤ III. L'apogée moderniste (1917-1926) : Le Cornet à dés ¤ La Défense de Tartufe ¤ Le Laboratoire central ¤ Visions infernales ¤ Les Pénitents en maillots rosés ¤ Cinématoma ¤ Le Roi de Béotie ¤ Étude romanesque ¤ Le Cabinet noir ¤ Le Terrain Bouchaballe ¤ Le Nom ¤ Art poétique, esthétique ¤ Textes d'esthétique ¤ IV. « Art chrétien » (1927-1939) : Fond de l'eau ¤ Sacrifice impérial ¤ Rivage ¤ Ballades ¤ Récit de ma conversion ¤ Méditations sur le Chemin de Croix ¤ Textes d'esthétique ¤ V. Oeuvres posthumes : Derniers Poèmes en vers et en prose ¤ Poèmes de Morven le Gaélique ¤ Conseils à un jeune poète ¤ Conseils à un étudiant

Les libraires craquent

  • Par Christian Girard par la librairie Pantoute

    À l’instar de son grand ami Pablo Picasso dans le domaine des arts picturaux, Max Jacob a su marquer de façon durable la modernité poétique. Son oeuvre la plus influente, Le cornet à dés, parue dans les années 1910, a su projeter ses rayons nouveaux jusque dans les rangs surréalistes. Mais Max Jacob, né Juif et Breton, c’est aussi un parcours de vie unique, inusité, marqué par une conversion au catholicisme à la suite d’une apparition du Christ, duquel est sortie une oeuvre volumineuse où l’indéniable sincérité se marie à merveille à une ingéniosité poétique sans pareille. Son entrée dans la collection « Quarto » est en cela louable, donnant la pleine mesure de ce grand poète mort tragiquement sous l’impitoyable botte de l’occupant nazi en 1944.


  • Commenté dans la revue Les libraires par Christian Vachon, librairie Pantoute

    À l’instar de son grand ami Pablo Picasso dans le domaine des arts picturaux, Max Jacob a su marquer de façon durable la modernité poétique. Son oeuvre la plus influente, Le cornet à dés, parue dans les années 1910, a su projeter ses rayons nouveaux jusque dans les rangs surréalistes. Mais Max Jacob, né Juif et Breton, c’est aussi un parcours de vie unique, inusité, marqué par une conversion au catholicisme à la suite d’une apparition du Christ, duquel est sortie une oeuvre volumineuse où l’indéniable sincérité se marie à merveille à une ingéniosité poétique sans pareille. Son entrée dans la collection « Quarto » est en cela louable, donnant la pleine mesure de ce grand poète mort tragiquement sous l’impitoyable botte de l’occupant nazi en 1944.


Vous aimerez peut-être...

X

Navigation principale

Type de livres