Nombreux seront nos ennemis

Éditeur OIE DE CRAVAN
Collection : Petites Pattes à Ponts
Paru le
Papier ISBN: 9782922399691
Disponibilité en librairie :
Quantité

Nouvelle édition de ce livre que nous avions publié en 1999 et qui fut rapidement épuisé. Nous croyons qu'il s'agit d'un livre important et que la mort de l'auteure nous a privés d'une grande poète. Il suffit pour s'en convaincre de lire au hasard l'un des poèmes achevés de la première partie. Nous sommes persuadés que peu de gens peuvent résister à la tristesse et au vif amour de la vie et de la langue qui sont ici littéralement mis en jeu.
Préfaces d'Hélène Monette et Denise Boucher. Postface d'Étienne Lalonde. Avec un dessin de l'auteure en frontispice et une photographie.

Les libraires craquent

  • Sélection des meilleurs livres de 2011 par la librairie Monet

    Suggéré par Maxime Nadeau

  • Quel recueil ! par la librairie Monet

    Geneviève Desrosiers, de sa trop courte vie, n'aura laissé comme œuvre poétique que ce recueil posthume, mais quel recueil ! Sa poésie, plutôt narrative, a souvent été comparée à celle d'Hélène Monette, mais avec quelque chose du jeu enfantin, parfois proche de la comptine. Les jeux de mots et un humour ironique se mêlent à la fois au désespoir et à une insatiable soif de vivre. Ajoutez à tout cela une touche d'impertinence, de l'autodérision et la conscience de la futilité d'écrire, et vous obtenez Nombreux seront nos ennemis.

    Ce recueil unique (dans tous les sens du terme) de la poète marque durablement par sa fraîcheur et l'originalité du ton, même une dizaine d'années après la parution de l'édition originale. « Nombreux seront nos ennemis » fait partie de ces rares livres qui ne veulent plus quitter la table de chevet. - Maxime Nadeau

Les libraires vous invitent à consulter

Indélébile lumière

Par publié le

Ce monde manque cruellement de poésie. Cela le rend difficilement habitable; du moment qu’on lui découvre la moindre étendue poreuse, une aspérité, un petit nœud même pas gordien ni rien, on s’empresse de sabler, vernir, recouvrir d’un tapis. Le monde est l’escalier du sous-sol qui mène vers un avenir de poussière, fait de souvenirs qu’on projette de rénover pour en sucer toute la substantifique patine. Le monde manque de poésie. Dans les discours jovialistes des start-ups technologiques, les

Vous aimerez peut-être...

X

Navigation principale

Type de livres