Mourir, mais pas trop

Éditeur BOREAL
Collection : Litterature
Paru le
Papier ISBN: 9782764624289
Numérique - Epub Protection: filigrane ISBN: 9782764644287
Numérique - PDF Protection: filigrane ISBN: 9782764634288
Disponibilité en librairie :
Quantité

« Nous avions presque le même âge, en réalité, mon frère avait un an de moins que moi », et Flo s'est rendu compte qu'elle avait conjugué le verbe avoir à l' imparfait. Ce frère, donc, qui avait combattu l'armée irakienne et fui la répression des ayatollahs, eh bien, il est mort d'une balle perdue un an après avoir atterri à Montréal. Aussi bête que ça. Ça s'est passé en plein jour, dans une rue tranquille d'un quartier résidentiel où la famille s'était établie quelques semaines après son arrivée au Canada. - Vous imaginez ? Survivre à la guerre, à la dictature, et mourir d'une balle perdue, à Laval-des-Rapides ? Il y a toutes sortes de manières de mourir, et d'ailleurs ne mourons-nous pas tous un peu chaque jour ? Que ce soit une séparation amoureuse, ou la révélation d'une infidélité de l'être cher, ou la prise de conscience que notre enfance nous a échappé à tout jamais, la vie est pleine de ces moments où quelque chose se termine, irrémédiablement, et où quelque chose commence peut-être. Mais comment en être sûr ? Au fil de ces treize textes, on voit se balader la grande faucheuse, revêtue d'une infinité de déguisements, dont ceux qui sont caractéristiques de notre époque : menaces terroristes, violence urbaine, vieillards qu'on abandonne, migration forcée. Elle nous glace le sang, bien sûr, chaque fois que nous l'apercevons, mais cela ne nous empêche pas, à l'occasion, de répondre à son sourire narquois ou grinçant en lui tirant la langue.

Les libraires craquent

  • Commenté dans la revue Les libraires par Yves Guillet, librairie Le Fureteur

    J’avais beaucoup aimé Onze petites trahisons, le premier recueil d’Agnès Gruda, nouvelliste dont on doit lire l’entrevue dans le dernier numéro de la présente revue. La journaliste récidive sur ce même mode en mineur, lucide et sombre à la fois, autour de ces morts réelles, certes, mais aussi de celles qui font que quelque chose s’éteint en nous. En étant résilient, oui, on va de l’avant, mais avec le pas un peu moins allège, chaque fois que la vie – l’autre – nous trahit. Oui, à nouveau la trahison, mais aussi le mensonge, l’abandon… C’est sobre, quelquefois coup-de-poing, tout en fait en phase avec notre époque. Le tout est bouclé de manière surprenante et fort habile, se terminant sur une certaine lumière. Avec ce second opus, Agnès Gruda se confirme dans son statut d’écrivaine. Mais de cela, déjà, on ne doutait pas.


Les libraires vous invitent à consulter

Apprivoiser… la nouvelle. Avec Agnès Gruda

Par publié le

Après Onze petites trahisons, qui lui avait valu le prix Adrienne-Choquette, l’écrivaine Agnès Gruda, également journaliste à La Presse, offre un deuxième recueil remarquable dans lequel tout son talent de nouvelliste se déploie autour du thème de la mort et de ses déclinaisons, telles que les deuils, les séparations, les fins, les choses qui nous échappent. Après tout, la mort n’est pas toujours là où on l’attend. Ce recueil joliment titré – Mourir, mais pas trop – propose des nouvelles surpren

Vous aimerez peut-être...

X

Navigation principale

Type de livres