Moscou Babylone

Papier ISBN: 9782365690560 Épuisé : non disponible. 34.95$

Avec ses bonnes manières oxfordiennes et son costume en tweed, Roman Lambert arrive à Moscou en 1995 tel un explorateur victorien en safari, déterminé à profiter de la jungle postsoviétique. Est-ce le sang cosaque de sa mère qui le rend aussitôt apte à toutes les démesures ?Les montagnes russes qu'il croyait destinées à son seul plaisir se transforment pourtant bientôt en cercles de l'enfer. Et sa rencontre avec Sonia précipite une métamorphose qui l'emmène par-delà le bien et le mal, jusqu'à commettre l'irréparable...Mais, à Moscou Babylone, comment trouver les voies de la rédemption ?Des soirées orgiaques dans sa datcha aux scènes de résilience quotidiennes et aux manifestations protofascistes de Limonov, une odyssée vertigineuse et hypnotique, entre Dostoïevski et Bret Easton Ellis. À travers le portrait d'une ville qui dévore ses propres enfants, une plongée troublante au coeur de l'âme russe, par l'auteur du best-seller Les Enfants de Staline.

Les libraires craquent

  • Commenté dans la revue Les libraires par Jean-Philip Guy, librairie Du Soleil

    Moscou Babylone d’Owen Matthews est un récit de décadence. Il se déroule en Russie, en 1995, quelques années après la chute de l’URSS. Peu après sa graduation, Roman Lambert, jeune Anglais, accepte un emploi à Moscou. Il y vivra de folles nuits, remplies de sexe et de drogues. Le ton rappelle Bret Easton Ellis avec cette nuance que l’auteur, ancien journaliste, était en Russie à l’époque où son roman se déroule. Plus que de la fiction, on trouve aussi dans ce roman l’exposition de l’état de la Russie à cette époque. On y lit d’abord la misère des régions éloignées. On est confronté aussi à la déchéance d’un peuple qui s’était bâti un avenir à l’intérieur d’institutions désormais insolvables. Le roman saisissant d’une époque troublée.

Vous aimerez peut-être...

X

Navigation principale

Type de livres