Mauvaise mère (La)

Éditeur PRISE DE PAROLE
Paru le
Papier ISBN: 9782894239063
Numérique - Epub Protection: filigrane ISBN: 9782894238721
Offrir en cadeau numérique
Numérique - Pdf Protection: filigrane ISBN: 9782894237533
Offrir en cadeau numérique
Disponibilité en librairie :
Quantité

Parfois la nuit les rugissements des lions de l’empereur me réveillent à Addis Ababa les cris des hyènes à la recherche de charognes oubliées dans un coin de la ville parfois ce sont mes erreurs qui m’angoissent, me poursuivent jusque dans les plus sombres recoins de mes rêves que je préfère souriants Marguerite Andersen a huit ans quand Hitler prend le pouvoir, quinze quand la Seconde Guerre mondiale éclate, vingt au lendemain de l’armistice. Yeux baissés devant l’horreur, toute à sa soif de vivre, elle tourne fin 1946 le dos à cette Allemagne. Enceinte, elle suit en Tunisie l’amant français qui deviendra son premier mari. Ainsi s’amorce un parcours qui l’amènera, au fil de ses amours et de ses aventures, sur trois continents. Elle s’installe définitivement au Canada en 1958. Dans La mauvaise mère, Marguerite Andersen retrace les moments importants de sa vie. Une vie pleine, difficile, mouvementée. Ces « confessions » la révèlent en tant que mère de trois enfants, immigrante au Canada, universitaire, femme de carrière, pacifiste et écrivaine.

Les libraires vous invitent à consulter

Marguerite Andersen : La vérité toute crue

Par publié le

Au bout du fil, cette dame à la pensée si lucide et moderne n’est pas une mamie comme les autres. Oh, non! C’est ce que se disent sans doute les petits-enfants de Marguerite Andersen : fascinés, peut-être, devant autant de franchise, devant cet humour noir saupoudré ici et là au détour d’une phrase. C’est tout un parcours de battante, tiraillé entre culpabilité et désir de réalisation, qu’elle nous invite à lire dans La mauvaise mère, en lice au Prix des lecteurs de Radio-Canada; des confessions

Les libraires au festival The Word On The Street de Toronto

Par publié le

The Word On The Street, un festival en plein air qui célèbre la lecture et la littérature canadienne depuis 1990, se tiendra à Halifax (16 septembre), à Lethbridge (23 septembre), à Saskatoon (24 septembre) ainsi qu’à Toronto le 24 septembre prochain. Le festival The Word On The Street de Toronto, qui en est à sa 28e édition, attend plus de 250 000 visiteurs lors de cette journée où plusieurs activités souligneront l’apport de la littérature canadienne. Cet événement poursuit également la missio

Nouvelles nominations d’écrivains au sein de l’Ordre du Canada

Par publié le

Son Excellence le très honorable David Johnston, gouverneur général du Canada, a annoncé récemment cent nouvelles nominations au sein de l’Ordre du Canada. Parmi elles, on compte des écrivains qui ont écrit ou encore publié en français : Michael Ondaatje (promu au rang de compagnon de l’Ordre), auteur de fiction et de poésie acclamé au Canada; Marguerite Andersen, pionnière dans les études féministes au Canada et grande contributrice à la littérature francophone; Deborah Ellis, acclamée en tant

Le livre franco-ontarien à l’honneur

Par publié le

Le livre franco-ontarien est malheureusement méconnu de plusieurs lecteurs, pourtant assidus. Question médiatique ? Simple méconnaissance des œuvres, des auteurs et des éditeurs de l’« autre solitude » ? Le 12 août, le Québec a craqué pour le livre québécois. Le 25 septembre prochain, ce sera maintenant le temps de découvrir toute la diversité de la littérature franco-ontarienne. Pendant cette journée, nous vous invitons à visiter les librairies ontariennes membres de notre réseau : la Librair

Marguerite Andersen remporte le prix Émile-Ollivier 2014

Par publié le

Me voilà mère. Définitivement. Irrévocablement mère à vie. Envahie par une sorte de douceur jamais rencontrée. Or, j’ai peur de le toucher. Peur et envie. Peur de lui faire mal, envie de le connaître. «La mauvaise mère», Marguerite Andersen C’est le 25 septembre dernier que le prix Émile-Ollivier 2014  a été décerné à l’écrivaine torontoise d’origine allemande Marguerite Andersen. Son récit La mauvaise mère a obtenu la préférence du jury. « Confessions touchantes d’une femme au destin parsemé

Les finalistes du prix Émile-Ollivier

Par publié le

Le prix Émile-Ollivier a dix ans cette année. Toute une décennie à mettre en lumière la littérature franco-canadienne, souvent méconnue par le Québec et les autres pays de la francophonie. Octroyé par le Conseil supérieur de la langue française, le prix connaîtra sa destinataire, puisque les trois finalistes sont des femmes, le 25 septembre prochain. Déjà honorée par le prix Trillium la semaine dernière, La mauvaise mère (éditions Prise de parole) de Marguerite Andersen se retrouve encore une f

Les gagnants du Prix Trillium 2014

Par publié le

Des cinq finalistes du Prix Trillium 2014, c’est Marguerite Andersen qui l’emporte pour son roman La mauvaise mère, publié aux éditions Prise de parole. La lauréate se voit remettre une bourse de 20 000$ du gouvernement ontarien, pour son livre qui était aussi en lice cette année pour le Prix des lecteurs Radio-Canada. C’est la deuxième fois que l’auteure Andersen reçoit le prix Trillium puisqu’elle a eu droit à la récompense en 2009 pour Le figuier sur le toit. À travers ses errances et ses p

Les finalistes du Prix littéraire Trillium

Par publié le

Le prix littéraire Trillium est donné par le gouvernement de l’Ontario à un auteur dont l’œuvre s’est distinguée dans la dernière année. «L’Ontario accueille le secteur de l’édition de livres le plus important au Canada, secteur qui contribue à l’économie à hauteur de 1,32 milliard de dollars.»  Un montant de 20 000$ est remis au lauréat et un de 2500$ a l’éditeur afin de soutenir la promotion du livre primé. Il existe aussi le Prix de poésie Trillium qui récompense un poète qui n’a pas publié

Prix des lecteurs Radio-Canada 2014: les finalistes

Par publié le

Le Prix des lecteurs Radio-Canada met en vitrine les auteurs franco-canadiens. Nous avons ainsi l’opportunité de découvrir ou d’approfondir l’univers de ces auteurs originaires ou qui habitent un coin de pays où la langue française est en minorité. De même, les jurés sont des lecteurs venant du Québec mais aussi de l’Ontario, des provinces atlantiques et de l’Ouest canadien. Sous la présidence de l’écrivaine Kim Thuy, le jury se réunira à Montréal le 30 avril prochain et décidera du gagnant. Les

Vous aimerez peut-être...

X

Navigation principale

Type de livres