Mauvaise fille (La)

Éditeur GLENAT
Paru le
Papier ISBN: 9782923621388
Disponibilité en librairie :
Quantité

Québec, 1991. La Saint-Valentin approche et Philippe est le seul à ne pas avoir de petite amie. Il se décide alors à envoyer une carte à une fille qui lui plaît, mais celui-ci arrivera à... la mauvaise fille.

Québec, 1931. La grand-mère de Philippe était une femme émancipée pour son époque, un peu trop au goût de son entourage. Parce qu’elle ne voulait pas se marier, elle était considérée comme une... mauvaise fille. Avec ces deux mauvaises filles, ce sont deux récits autobiographiques qui s’imbriquent, le premier introduisant le second qui nous fait découvrir un Québec du temps de la grande dépression, des bootleggers, des speakeasies et des messes en latin.

Les libraires vous invitent à consulter

Philippe Girard : Devant le sommeil éternel

Par publié le

Philippe Girard est un artiste accompli. Ce bédéiste de Québec a signé une vingtaine d’albums depuis 1997, a été traduit en anglais comme en russe et a été récompensé dans plusieurs pays. Depuis son tout premier ouvrage (Grosse face no 1) à son plus récent (Le couperet), il explore, dans des univers contrastés et toujours renouvelés, les multiples possibilités des jeux narratifs. Une thématique majeure se détache de son œuvre : celle de la grande faucheuse qui plane, de case en case, d’histoire

La BD québécoise s’expose au Japon

Par publié le

Dès le 9 décembre prochain et jusqu’au 13 février, une exposition sur l’histoire de la bande dessinée québécoise se tiendra au Musée international du manga de Kyoto, au Japon. Conçue par le Festival de la bande dessinée francophone de Québec (en collaboration avec le musée japonais et la Délégation générale du Québec à Tokyo), cette exposition se promène depuis quelques temps autour du monde : elle a été créée pour la Fête de la BD à Bruxelles et elle est également passée par la Havane. Mais avo

Le temple des envies : un texte signé Philippe Girard

Par publié le

Philippe Girard, illustrateur de la saison printemps-été 2017 pour Les libraires, signe le texte d'ouverture du tout récent Carnet BD, dont il a également illustré la couverture. Sur un ton intimiste, il nous plonge dans les années de sa jeunesse où les bandes dessinées se sont inscrites en lui, à jamais. 

PLANCHES : une nouvelle revue sur la bande dessinée québécoise

Par publié le

Une merveilleuse initiative a été mise en branle par Émilie Dagenais et Sandra Vilder, toutes deux passionnées de bandes dessinées. Une revue trimestrielle consacrée exclusivement à la BD québécoise appelée PLANCHES. À chaque fois, 72 pages couleur de bandes dessinées québécoises inédites. Entre autres au programme, une entrevue avec un bédéiste et un making-of de sa dernière œuvre. Aussi, des chroniques sous thématiques, tels la politique, les arts, la sexologie, la bouffe, revisitées par le mo

À la table des écrivains

Par publié le

Quand on a l’opportunité d’avoir l’écrivain Alain Beaulieu en plat principal et le bédéiste Philippe Girard, alias Phlppgrrd, au dessert, on est plutôt contents. Surtout quand en plus, nous sommes dans le décor du château Frontenac. Allier plaisir gourmand et bonheur de lectures est sans contredit une invitante perspective. Au bénéfice de la Maison de la littérature de Québec, aura lieu l’événement Lettres gourmandes, une idée pour le moins délectable. Comme elle est définie sur le site, « la M

Bédéis Causa : à qui les honneurs?

Par publié le

Le Festival de la bande dessinée francophone de Québec, qui se tiendra en même temps que le Salon du Livre, soit du 10 au 14 avril prochain, remet chaque année son Bédéis Causa, prix qui récompense les artistes du 9e art. Voici les finalistes : Prix Réal-FillionAuteur québécois, scénariste ou dessinateur, s’étant le plus illustré avec son premier album professionnel- Sophie Bédard, pour Glorieux printemps t. 1 (Pow Pow)- Isabelle Arsenault et Fanny Britt, pour Jane, le renard et moi (La Pastèqu

Vous aimerez peut-être...

X

Navigation principale

Type de livres