La solitude de l'écrivain de fond

Éditeur QUARTANIER (LE)
Collection : série QR
Paru le
Papier ISBN: 9782896983032
Numérique - Epub Sans protection ISBN: 9782896983049
Offrir en cadeau numérique
Numérique - Pdf Protection: filigrane ISBN: 9782896983056
Offrir en cadeau numérique
Disponibilité en librairie :
Quantité

« J’ai découvert l’écrivain américain Wright Morris dans une librairie d’occasion de Burlington au Vermont, à l’été 2011. Mon regard avait été attiré par un gros volume intitulé The Loneliness of the Long Distance Writer. Le nom de l’auteur ne me disait rien. Voyant la liste de ses œuvres, j’ai constaté que j’avais affaire à un romancier prolifique dont personne ne m’avait jamais parlé. »
 
Qu’est-ce que la reconnaissance, en littérature? Qu’est-ce que la gloire? À quel moment le lecteur fervent se fait-il écrivain à son tour? Qui est Wright Morris et où peut-il bien être passé? Cet essai où fusionnent un auteur et un admirateur pose ces questions et bien d’autres encore. Des déboires ayant précédé la publication de Malgré tout on rit à Saint-Henri jusqu’aux déambulations parisiennes au moment de la sortie en France de L’année la plus longue, Daniel Grenier nous emmène sur les chemins sinueux de l’écriture et de la lecture, en explorant les écueils de l’ambition romanesque et les caprices du destin – les étoiles filantes passent souvent quand on a les yeux baissés.

Les libraires craquent

  • Commenté dans la revue Les libraires par Charles Quimper, librairie Pantoute

    Pourquoi écrit-on, et pour qui? À quoi sert la littérature si elle ne possède aucun écho? Dans cet essai portant sur la vie et l’œuvre de l'écrivain américain Wright Morris, auteur prolifique bien que demeuré inconnu du grand public, Daniel Grenier (L’année la plus longue, Les mines générales) pose par le fait même les questions qui le hantent au contact de cette œuvre sans lecteurs réels, de cet écrivain de l’ombre. Captivant, à tout point de vue.

Les libraires vous invitent à consulter

Les finalistes des Prix littéraires du Gouverneur général 2017

Par publié le

La plus haute distinction littéraire au Canada a entamé sa course. Cinq finalistes dans chacune des sept catégories se disputent les Prix littéraires du Gouverneur général 2017. Le suspense prendra fin le 1er novembre lorsque les grands gagnants seront annoncés. À la clé, une bourse de 25 000$.   Romans et nouvelles 117 Nord, Virginie Blanchette-Doucet (Boréal) Le palais de la fatigue, Michaël Delisle (Boréal) Le plongeur, Stéphane Larue (Le Quartanier) Le poids de la neige, Christian Guay-Po

Vous aimerez peut-être...

X

Navigation principale

Type de livres