La salle de bal

Éditeur GALLIMARD
Collection : Du monde entier
Paru le
Papier ISBN: 9782072688720
Numérique - Epub Protection: Adobe DRM ISBN: 9782072688737
Offrir en cadeau numérique
Numérique - Pdf Protection: Adobe DRM ISBN: 9782072688744
Offrir en cadeau numérique
Disponibilité en librairie :
Quantité

Lors de l’hiver 1911, l’asile d’aliénés de Sharston, dans le Yorkshire, accueille une nouvelle pensionnaire : Ella, qui a brisé une vitre de la filature dans laquelle elle travaillait depuis l’enfance. Si elle espère d’abord être rapidement libérée, elle finit par s’habituer à la routine de l'institution. Hommes et femmes travaillent et vivent chacun de leur côté : les hommes cultivent la terre tandis que les femmes accomplissent leurs tâches à l’intérieur. Ils sont néanmoins réunis chaque vendredi dans une somptueuse salle de bal. Ella y retrouvera John, un « mélancolique irlandai ». Tous deux danseront, toujours plus fébriles et plus épris. 
À la tête de l’orchestre, le docteur Fuller observe ses patients valser. Séduit par l’eugénisme et par le projet de loi sur le Contrôle des faibles d’esprit, Fuller a de grands projets pour guérir les malades. Projets qui pourraient avoir des conséquences désastreuses pour Ella et John. 
Après Le chagrin des vivants, Anna Hope parvient de nouveau à transformer une réalité historique méconnue en un roman subtil et puissant, entraînant le lecteur dans une ronde passionnée et dangereuse. Anna Hope est née à Manchester. Elle a étudié à Oxford et à Londres. Après Le chagrin des vivants, La salle de bal est son deuxième roman.

Les libraires craquent

  • Commenté dans la revue Les libraires par Chantal Fontaine, librairie Moderne

    Dans un asile du début du siècle où les patients, victimes de leur époque, ne sont pas tous aliénés, le Dr Fuller, pavé de bonnes intentions, organise le bal du vendredi afin de les sortir de leur monotonie. Mais le Dr Fuller, malgré ses diplômes, n’est pas à l’abri des écarts de l’esprit et se laisse séduire par l’eugénisme et le contrôle des naissances. Ses patients subissent ses lubies et à mesure qu’eux se ressaisissent par la danse et la musique, lui sombre dans la frustration et la démesure. La psychologie des personnages, leur évolution, l’atmosphère à la fois oppressive de l’asile et pleine de promesses lorsque l’amour se pointe malgré les interdits font de ce roman un portrait remarquable et lucide d’une période historique méconnue

Les libraires vous invitent à consulter

Trois auteures primées par le Grand prix des lectrices Elle

Par publié le

Le jury exclusivement féminin du magazine Elle en France a dévoilé les lauréates de son prix remis cette année pour la 49e fois. En effet, ce sont trois auteures qui ont été honorées pour cette édition 2018. Dans la catégorie Roman, la Britannique Anna Hope a été élue pour son livre La salle de bal (Gallimard). L’action se passe dans un asile du Yorkshire au début du XXe siècle. « La psychologie des personnages, leur évolution, l’atmosphère à la fois oppressive de l’asile et pleine de promesses

La première liste du Femina

Par publié le

Le jury du Femina a rendu le 14 septembre sa première sélection de quinze romans français et de treize romans étrangers. À souligner, la présence de la Canadienne Margaret Atwood avec son roman C’est le cœur qui lâche en dernier (Robert Laffont). Un certain M. Piekielny (Gallimard) de François-Henri Désérable se trouve dans toutes les listes dévoilées jusqu’à maintenant, soit le Goncourt, le Médicis et le Renaudot. Les prochaines sélections du Femina seront connues les 4 et 17 octobre, tandis q

Vous aimerez peut-être...

X

Navigation principale

Type de livres