La main gauche de Jean-Pierre Léaud

Éditeur BOREAL
Collection : Liberté grande
Paru le
Chercher Par:
Quantité
Papier Disponibilité ISBN: 9782764624098
Numérique - Epub Protection: filigrane ISBN: 9782764644096
Offrir en cadeau numérique
Numérique - Pdf Protection: filigrane ISBN: 9782764634097
Offrir en cadeau numérique

Il y a les cinémathèques pour les conserver et les programmer, mais qu’est-ce qui demeure en chacun de nous des films que nous avons vus pour la première fois au cinéma ? Que reste-t-il de nos amours cinématographiques ? André Habib se livre à une exploration docte et maniaque de ces restes de cinéma qui s’accumulent, en désordre, dans la mémoire du cinéphile, la sienne et celle d’une vingtaine d’autres fous de cinéma qu’il a interrogés et pour qui le septième art est une passion, un vice impuni. Universitaire mais mordu, il signe un essai sur la cinéphilie qu’il considère comme une discipline anarchique.

Les libraires craquent

  • Une suggestion d'Anne-Marie Genest par la librairie Pantoute

    Que nous reste-t-il des films que l’on a vus? Des images éparses. L’ambiance de la salle. Une musique, peut-être une réplique. Dans La main gauche de Jean-Pierre Léaud, André Habib nous parle de cinéma. Avec verve et érudition, il nous parle surtout de ces « impressions » de cinéma, des souvenirs qu’il en garde. Alors que Ma vie rouge Kubrick, publié l’an dernier lui aussi dans la collection «Liberté grande», a touché un large public, on peut douter que le livre de Habib rejoigne un aussi vaste lectorat. Pour les cinéphiles et les mordus du 7e art, cependant, ce livre est un petit bijou! En effet, en nous parlant de manière toute personnelle de sa relation avec le grand écran, il arrive à nous faire replonger nous-mêmes dans nos souvenirs et, surtout, à nous donner envie de nous gaver de films!


  • Commenté dans la revue Les libraires par Anne-Marie Genest, librairie Pantoute

    Que nous reste-t-il des films que l’on a vus? Des images éparses. L’ambiance de la salle. Une musique, peut-être une réplique. Dans La main gauche de Jean-Pierre Léaud, André Habib nous parle de cinéma. Avec verve et érudition, il nous parle surtout de ces « impressions » de cinéma, des souvenirs qu’il en garde. Alors que Ma vie rouge Kubrick, publié l’an dernier lui aussi dans la collection « Liberté grande », a touché un large public, on peut douter que le livre de Habib rejoigne un aussi vaste lectorat. Pour les cinéphiles et les mordus du 7e art, cependant, ce livre est un petit bijou! En effet, en nous parlant de manière toute personnelle de sa relation avec le grand écran, il arrive à nous faire replonger nous-mêmes dans nos souvenirs et, surtout, à nous donner envie de nous gaver de films!

Les libraires vous invitent à consulter

Prix Spirale Eva-Le-Grand

Par publié le

Le Prix Spirale Eva-Le-Grand 2016 a été remis à André Habib pour son essai La main gauche de Jean-Pierre Léaud (Boréal). Le jury a reconnu à cet ouvrage « une archéologie aussi brillante qu’originale de la cinéphilie d’ici et d’ailleurs ». Il a également souligné ceci : « En présentant les nombreux souvenirs du cinéma que l’auteur a accumulés sous la forme d’une multiplicité de voix anonymes, l’ouvrage permet non seulement de saisir le caractère topologique de la mémoire et l’inventaire sensib

Les finalistes des GG 2016

Par publié le

La course aux GG est bel et bien commencée. Viennent tout juste d’être connus les titres finalistes pour cette 80e remise des prix littéraires du Gouverneur général, communément appelés GG. Recevoir un tel prix représente pour un écrivain une grande forme de reconnaissance et de soutien puisque la récompense s’accompagne d’une bourse de 25 000$. Les gagnants dans chacune des catégories seront connus le 25 octobre prochain. Pour l’heure, découvrons les finalistes 2016. ROMANS ET NOUVELLES Anaïs

Les finalistes du Prix Spirale Eva-Le-Grand 2015-2016

Par publié le

  Depuis 1995, le magazine culturel Spirale couronne un essai portant sur les arts, les lettres, la culture ou les sciences humaines. De cette façon, Spirale reconnaît la contribution d’un ouvrage qui pousse la réflexion sur des enjeux entourant la culture actuelle ou sa mémoire.  Cette année, les ouvrages de trois hommes d’idées sont dans la mire du jury. Les voici:  La médiocratie (Lux Éditeur, 2015), d’Alain DeneaultOn retrouve dans La médiocratie l'essentiel de la pensée indignée d'Alain

Vous aimerez peut-être...

X