L'île Sainte-Hélène avant l'Expo 67

Éditeur GID
Paru le
Papier ISBN: 9782896342846 Pas en stock.
Sur commande : Délai de 2 à 4 semaines ouvrables

Pourquoi consacrer un livre à un petit bout de terre d'à peine 3 kilomètres de longueur, 600 mètres de largeur et une trentaine de mètres d'altitude au milieu du Saint-Laurent, à quelques encablures à peine de Montréal et de Longueuil? Petite soeur de l'île de Montréal, l'île Sainte-Hélène a connu un développement qui se veut à plus petite échelle que celui du Québec et du Canada. D'abord habitée par les peuples iroquoiens, l'île Sainte-Hélène est rattachée à la seigneurie de Longueuil avant de devenir la possession d'un Britannique qui contrôlera le commerce de la farine. L'île Sainte-Hélène devient ensuite propriété du gouvernement britannique puis du gouvernement canadien qui la cède plus tard à la Ville de Montréal.L'île Sainte-Hélène traverse plusieurs étapes pendant cette période, passant du statut d'île invisible Jacques Cartier n'en fait nullement mention dans ses carnets de voyage à un endroit d'amusement et de villégiature où les amateurs de musique y croisent les familles en pique-nique et les adolescents à la recherche d'émotions fortes. Entre ces deux extrémités, comme l'expose cet ouvrage, l'île Sainte-Hélène abritera, entre autres, une microsociété composée de civils et de militaires avant de se transformer en camp de prisonniers lors de la Deuxième Guerre mondiale. C'est beaucoup pour un petit bout de terre perdu dans le Saint-Laurent.

Vous aimerez peut-être...

X

Navigation principale

Type de livres