Kid Eternity

Éditeur URBAN COMICS
Collection : Vertigo deluxe
Paru le
Papier ISBN: 9782365776813
Pas en inventaire. Sur commande : Délai de 5 à 14 jours ouvrables

Kid EternityRécit completHumoriste en difficulté, Jerry Sullivan broie du noir. Rescapé d'un terrible accident de voiture, il va faire la connaissance d'un étrange personnage appelé Kid, récemment échappé des Enfers et en route pour une mission d'importance cosmique que lui auraient confiée les forces du Paradis elles-mêmes. Mais pour mener à bien sa mission, Kid aura besoin de Jerry pour libérer quelques-unes des figures les plus emblématiques de l'Histoire.Kid Eternity est le voyage onirico-mythologique effectué par le scénariste Grant Morrison (Batman, all star superman), en 1991, aux côtés de l'artiste Duncan Fegredo (enigma, Hellboy. Avec ce récit complet, le duo aborde le thème de la quête initiatique sous l'angle de l'horreur et des faux-semblants, adoptant une approche graphique et narrative qui n'est pas sans rappeler Arkham Asylum ou la série Sandman de Neil Gaiman. Une descente aux Enfers dantesque et étourdissante, par deux auteurs majeurs.

Les libraires craquent

  • Une suggestion BD par la librairie Monet

    « Kid Eternity reprend un super héros des années 40. Ses pouvoirs lui venaient de l'au-delà et consistaient à devenir immatériel et à invoquer des personnages de la mythologie. Le personnage a été repris et revampé à plusieurs reprises par DC, mais son incarnation la plus intéressante et la plus iconique est celle-ci, scénarisée par Grant Morisson et magnifiquement illustrée par Fegredo Duncan en 1991. Morrison, qui à cette époque a déjà donné une veine existentielle et angoissée à Batman et Doom Patrol, réinvente ici son protagoniste pour en faire le héros métaphysique d'une saga surnaturelle jonglant avec le paradis, l'enfer et la mort. Une reprise de la Divine comédie de Dante, refaite dans l'esprit des séries d'horreur de Vertigo, cette minisérie fait du personnage titre un représentant de la mort venant guider un humoriste mourant jusqu'en enfer. Celui-ci sera témoin, à l'image du lecteur, des terreurs et monstruosités sataniques qui attendent toutes les âmes damnées. La version de Morrisson est l'exemple du meilleur de ce qui ce faisait dans les comics de super héros et la preuve que ce médium peut-être bien plus qu'un divertissement écervelé. » - Boris Nonveiller

  • Une suggestion BD par la librairie Monet

    « Les bandes dessinées de super héros mettent souvent en scène des individus qui seraient considérés comme particulièrement instables dans la vraie vie. Cet aspect est parfois exploité dans le médium, mais on ne s'est jamais autant attardé à la psychologie du mal, aux ficelles de la cruauté, à ce qui fait tiquer un cerveau malade. Or, le personnage principal est cette fois Madder Red, un psychopathe nouveau genre, un criminel vedette qui ferait passer le Joker pour un petit chiot sans défense. Une fois qu'il est arrêté, il est réhabilité par un docteur tout aussi instable que lui et réintégré dans la société. On l'oublie finalement assez rapidement, jusqu'à ce qu'un autre tueur sadique fasse son apparition. La ville de Bedlam a aussi son super héros, mais ce dernier est un personnage très périphérique. En fait, le focus principal de Bedlam, c'est cette psyché du criminel, l'apparition du mal, et l'archétype du super vilain. Ce n'est pas vraiment une bande dessinée de super héros, mais plutôt une œuvre qui joue très habilement avec les codes du genre. Des comics qui déconstruisent la mythologie des héros en cape, il s'en ait fait des centaines, mais celui-ci sort du lot, justement parce qu'il tente de construire une nouvelle mythologie plutôt que de dévaster l'ancienne. » - Boris Nonveiller

Vous aimerez peut-être...

X

Navigation principale

Type de livres