Journal de l'amour : version non expurgée, 1932-1939

Paru le
Papier ISBN: 9782253132769
Disponibilité en librairie :
Quantité

Ce Journal de l'amour ne fut pas simplement pour Anaïs Nin (1903-1977) le confident de ses aventures et le témoin de ses rencontres. Elle en fit aussi le complice des " mensonges héroïques " (l'expression est d'elle) destinés à ceux qu'une vérité sans fard eût blessés. C'est pourquoi sans doute il fallut attendre si longtemps la publication de la " version non expurgée ". La période couverte ici est celle des années 1932-1939, la plus riche et la plus intense de son existence. On y trouvera, en grand nombre, les portraits pris sur le vif des artistes et des écrivains célèbres qu'elle croisa, notamment dans ses années parisiennes, de James Joyce à Marcel Duchamp, de Brassaï à Antonin Artaud, d'André Breton à Jean Cocteau, mais on y découvrira également un modèle inégalé d'" autofiction " mêlant avec un art souverain aveux et fantasmes. C'est cette étonnante composition qui fait d'Anaïs Nin l'une des figures les plus singulières de la littérature américaine contemporaine. De toutes les femmes que j'ai connues au cours de ma vie, rares sont celles qui ont approché Anaïs en beauté et en grâce féminine. Elle était à la fois une charmeuse, une aristocrate... et une personne farouchement réservée. Mais elle était aussi un écrivain au génie indéniable. Et toutes ces raisons additionnées font qu'elle appartient désormais au monde entier... Henry Miller. Le présent volume, version intégrale " non expurgée " du Journal de l'amour pour les années 1932 à 1939, réunit les pages publiées sous les titres Inceste (1932-1934), Le Feu (1934-1937), Comme un arc-en-ciel (1937-1939).

Les libraires vous invitent à consulter

Dix journaux d’écrivains

Par publié le

Plusieurs écrivains ont tenu un journal personnel en parallèle de l’écriture de leur œuvre. L’introspection que nécessite l’écriture d’un journal permet une plongée dans les réflexions profondes du diariste qui mettent souvent en lumière les points forts de ses ouvrages de fiction. Spécimen de grand intérêt, chacun des dix journaux ci-dessous constitue non seulement un excellent complément à l’œuvre fictionnelle de l’écrivain, mais tient lieu en soi d’œuvre à part entière. Roland BarthesJourna

Anaïs Nin : Berceuse d’illusions

Par publié le

Anaïs. Sous ce nom d’hétaïre choisi par un père esthète à qui la paternité ne seyait pas du tout se cache une femme mosaïque, une écrivaine remarquable, qui aura mené plusieurs vies en parallèle. Cette épouse pourtant dévouée aura écrit, en soixante ans, plus de 45 000 pages relatant ses aventures, ses expériences et ses réflexions. Son journal, c’est sa vie tout entière couchée sur papier, une vie qui, bien souvent, s’avère mille fois plus trépidante qu’un roman… 

Vous aimerez peut-être...

X

Navigation principale

Type de livres