Intérieur Sud

Éditeur SEUIL
Paru le
Papier ISBN: 9782020609234 Pas en stock.
Sur commande : Délai de 4 à 8 semaines ouvrables

Un homme retourne en Sicile huit ans après en avoir été chassé. Il a quarante-quatre ans, sa vie est devenue flottante, aussi éprouve-t-il une indescriptible émotion à arpenter les rues qui sentent le linge et la tomate.Et le voici qui rôde chaque soir autour d'un certain immeuble populaire d'un quartier de Catane, où continue de vivre Veronica, cette « fille de gangster » qui a été sa femme. Elle n'est pas là. Il décide alors, sur un coup de tête, de pénétrer dans l'appartement.Bientôt il prend ses aises, et, dans un sentiment d'euphorie et de surexcitation, il élimine tous les objets qui se sont accumulés en son absence. Les voisins lui font fête, tout se passe pour le mieux...Mais une nuit, un violent orage éclate. Arturo qui ne parvient pas à dormir se dirige à tâtons vers la cuisine. Là, il aperçoit sur le balcon à la lueur des éclairs le corps étendu d'une jeune femme. Qui n'est pas celle qu'il attendait.Le mystère et la sensualité sont partout présents dans ce roman qu'on ne lâche plus jusqu'à la dernière page. L'histoire aurait pu être banale, celle de la fin d'un amour. Elle est ici transfigurée par un sens aigu du récit, une acuité quasi visuelle à l'égard des personnages qui le peuplent. On ne les lit pas, on les voit.

Les libraires craquent

  • Commenté dans la revue Les libraires par Stéphanie Mailhot, librairie Pantoute

    Du haut de ses sept romans, Bertrand Visage nous offre avec Intérieur sud un livre magnifiquement écrit. Minutieusement menée, cette histoire nous enveloppe, nous transporte. Le personnage principal, Arturo, après de longues années de convalescence au Chili, revient dans son Italie chérie afin d’y rejoindre Veronica, la femme qu’il n’a pas cessé d’aimer. Contre toute attente, le sirocco soufflera et déposera devant lui une jeune femme nommée Eva… Un texte qui a été réduit à l’essentiel: chaque phrase a été peaufinée, chaque mot a été minutieusement choisi. Rien de superflu, tout est là, ramené à cent et quelques pages. Avec ce roman, Bertrand Visage est, à mon avis, au zénith de son art. Un petit bijou, vraiment.


X

Navigation principale

Type de livres