Il était une ville

Éditeur FLAMMARION
Collection : LITTERATURE FRANCAISE
Paru le
Papier ISBN: 9782081348219
Numérique - Epub Protection: Adobe DRM ISBN: 9782081364820
Offrir en cadeau numérique
Numérique - Pdf Protection: Adobe DRM ISBN: 9782081364837
Offrir en cadeau numérique
Disponibilité en librairie :
Quantité

Il était une villeIci, les maisons ne valent plus rien et les gens s'en vont, en les abandonnant purement et simplement ; la ville est en lambeaux. Nous sommes à Détroit en 2008 et une blague circule : que le dernier qui parte éteigne la lumière. On dirait que c'est arrivé. C'est dans cette ville menacée de faillite qu'Eugène, un jeune ingénieur français, débarque pour superviser un projet automobile. C'est dans un de ces quartiers désertés que grandit Charlie, Charlie qui vient, à l'instar de centaines d'enfants, de disparaître. Mais pour aller où, bon Dieu, se demande l'inspecteur Brown chargé de l'enquête. C'est là, aussi, qu'Eugène rencontrera Candice, la serveuse au sourire brillant et rouge. Et que Gloria, la grand-mère de Charlie, déploiera tout ce qui lui reste d'amour pour le retrouver.Thomas B. Reverdy nous emmène dans une ville mythique des États-Unis devenue fantôme et met en scène des vies d'aujourd'hui, dans un monde que la crise a voué à l'abandon. Avec une poésie et une sensibilité rares, il nous raconte ce qu'est l'amour au temps des catastrophes.

Les libraires craquent

  • Commenté dans la revue Les libraires par Jean-Philip Guy, librairie Du Soleil

    Lecture terrifiante que celle d’Il était une ville de Thomas B. Reverdy. À travers quatre personnages situés dans le Detroit de 2008, Reverdy illustre la déchéance de cette ville, jadis un modèle de l’industrie américaine. C’est d’ailleurs difficile à croire, à la lumière de ces quartiers où il n’y a plus d’aqueduc, plus d’éclairage municipal et finalement plus d’habitants... Au final, la ville de Detroit nous apparaît désertée, son centre pauvre et vide, ses banlieues riches et remplies; l’exemple extrême du rêve urbain de l’Amérique. On est finalement troublé non tant par les contrastes que par les similarités que l’auteur souligne, entre cette ville et nos métropoles.

Les libraires vous invitent à consulter

Cécile Coulon remporte le Prix des Libraires (France)

Par publié le

Au Québec, notre prix littéraire chouchou est bien entendu le Prix des libraires du Québec, qui, chaque année, honore trois auteurs pour les adultes (québécois, étranger, poésie) et trois auteurs pour la jeunesse. Mais il n’y a pas qu’au Québec que les libraires s’imposent dans cette grande valse de prix : en France, nos homologues ont également des lauriers à décerner, et ils le font depuis déjà soixante-trois ans! Cette année, c’est Cécile Coulon, qui remporte les éloges avec Trois saisons d’

Prix des libraires en France: les 3 finalistes

Par publié le

Entre septembre et janvier, un jury formé de libraires s’est réuni pour sélectionner les trois romans finalistes du Prix des libraires français. Comme le veut la tradition, les auteurs francophones choisis n’ont jusqu’à maintenant reçu aucun prix littéraire majeur, malgré que chacun d'eux propose un roman de qualité qui mérite lecture.  Ainsi, on vous présente les trois finalistes de 2016, accompagné des premières lignes de leur ouvrage en lice :  Olivier Adam, La Renverse (Flammarion)

Thomas B. Reverdy remporte le Prix des lecteurs de l'Escale du livre

Par publié le

C’est Thomas B. Reverdy qui reçoit le Prix des lecteurs de l'Escale du livre 2016 pour Il était une ville. La remise officielle, qui aura lieu le 3 avril prochain, sera accompagnée d’un chèque de 1500 euros offert par le mécène M/COMM. Reverdy l’emporte devant Didier Castino (Après le silence, Liana Levi), François Dominique (Dans la chambre d’Iselle, Verdier), Mathias Enard (Boussole, Actes Sud) et Christian Oster (Le cœur du problème, L’Olivier). Le concept de ce prix est le suivant : « Je li

La course au Goncourt est commencée

Par publié le

La première sélection du prestigieux Prix Goncourt a été révélée ce jeudi 3 septembre chez Drouant à Paris. Un titre affublé d’un Goncourt fait vendre en moyenne 400 000 exemplaires, ce qui rend la course très d’autant plus excitante. Deux autres sélections seront annoncées les 6 et 27 octobre et le grand gagnant sera connu le 3 novembre prochain. Rappelons que l’an dernier, le Goncourt a été donné à Lydie Salvayre pour son roman Pas pleurer (Seuil). Voici les 15 titres de la première sélection

Vous aimerez peut-être...

X

Navigation principale

Type de livres