Hôtel Adlon

Éditeur DU MASQUE
Collection : Grands formats
Paru le
Papier ISBN: 9782702434949 Pas en stock.
Sur commande : Délai de 4 à 8 semaines ouvrables
Numérique - Epub Protection: Adobe DRM ISBN: 9782702435458

Berlin, 1934. Le monde est aveugle, mais Bernie Gunther, lui, ne l'est pas. Après avoir quitté la police de plus en plus nazifiée, le voilà en charge de la sécurité du célèbre Hôtel Adlon. Alors qu'il est occupé à régler une question brûlante, effacer de sa généalogie un quart de sang juif, le patron d'une entreprise de construction est retrouvé assassiné dans sa chambre après avoir passé la soirée avec un homme d'affaires américain véreux, ami de hauts dignitaires nazis. Quelque temps plus tard, c'est un boxeur juif qu'on repêche dans un canal. Une ravissante journaliste américaine qui milite pour que les États-Unis boycottent les Jeux olympiques engage Bernie Gunther pour retrouver le meurtrier. Mais qui s'intéresse au sort d'un malheureux sportif juif dans le climat de répression antisémite de plus en plus prégnant à Berlin ?

Les libraires craquent

  • Sélection des meilleurs livres de janvier 2012 par la librairie Librairie Monet

    Suggestion de Morgane Marvier

  • Par Christian Vachon par la librairie Pantoute

    Du Philip Kerr délectable comme un whisky bien mûri. Dans ce sixième volet de ses aventures, Bernie Gunther quitte, en 1934, un corps policier trop nazi « recrutant les criminels plutôt que les attrapant » pour exercer le métier barbant de détective dans le prestigieux Hôtel Adlon de Berlin. Les ennuis le poursuivent, les cadavres s'accumulent — des embrouilles liées à des histoires de gros contrats pour les Jeux olympiques —, et, pour survivre, il doit à nouveau pactiser avec le diable, cette fois-ci des gangsters américains. Vingt ans plus tard, Allemand fugitif dans le Cuba de Batista, il croisera le chemin de ces mêmes diables de gangsters. Un autre Bernie Gunther se dévoile dans l'épilogue cubain, ouvrant sa carapace d'huître, jouant moins au Sam Spade cynique, au Humphrey Bogart désabusé. Philip Kerr clôt cet Hôtel Adlon, mélange bien dosé de mélancolie et d'humour cruel, sur un dénouement qui nous fait que trépigner davantage en attendant la suite.

Vous aimerez peut-être...

X

Navigation principale

Type de livres