Hiroshima mon amour

Éditeur GALLIMARD
Collection : Folio
Paru le
Papier ISBN: 9782070360093
Numérique - Epub Protection: Adobe DRM ISBN: 9782072451935
Offrir en cadeau numérique
Disponibilité en librairie :
Quantité

LUI : Tu n'as rien vu à Hiroshima. Rien. ELLE : J'ai tout vu. Tout... Ainsi l'hôpital je l'ai vu. J'en suis sûre. L'hôpital existe à Hiroshima. Comment aurais-je pu éviter de le voir ? LUI : Tu n'as pas vu d'hôpital à Hiroshima. Tu n'a rien vu à Hiroshima... ELLE : Je n'ai rien inventé. LUI : Tu as tout inventé. ELLE : Rien. De même que dans l'amour cette illusion existe, cette illusion de pouvoir ne jamais oublier, de même j'ai eu l'illusion devant Hiroshima que jamais je n'oublierai. De même que dans l'amour.

Les libraires vous invitent à consulter

Départ d’Alain Resnais, un cinéaste de la littérature

Par publié le

Le réalisateur français Alain Resnais s’est éteint à Paris ce samedi 1er mars à 91 ans. Quoiqu’il ait consacré sa vie au cinéma (il tourne son premier court métrage à l’âge de 13 ans), Alain Resnais a largement porté les influences de la littérature en adaptant ou en s’inspirant d’œuvres littéraires pour la création de ses films. À commencer par Hiroshima mon amour, son premier long métrage (1959) tiré d’un texte de Marguerite Duras. Il poursuit en 1961 avec L’année dernière à Marienbad qui est

Les poètes en musique

Par publié le

On parle assez souvent des livres qui font l’objet d’adaptations cinématographiques mais on aborde plus rarement les adaptations musicales. Pourtant, plusieurs chanteurs sont inspirés par des poètes, ne nommons au Québec que Chloé Sainte-Marie qui a chanté Gaston Miron et bien d’autres, Yann Perreault qui a mis des airs sur les poèmes de Claude Péloquin et Thomas Hellman qui a porté en musique les mots de Roland Giguère. Et justement, sort aujourd’hui chez les disquaires le deuxième album du Qu

Vous aimerez peut-être...

X

Navigation principale

Type de livres