Guilhèm ou les Enfances d'un Chevalier

Éditeur defaut

Papier ISBN: 9782890379077 Épuisé : non disponible. 21.95$

Extrait : Quascus plor e planh son dampnatge, sa malenans'e sa dolor; mas yeu, las! n'ai e mon coratge tan gran ir'e tan gran tristor… «Chacun pleure et se lamente du dommage qu'il a subi, de son malheur et de sa douleur; mais moi, hélas! j'ai dans mon cœur une colère si grande et une si grande tristesse.» Guilhem Augier Novella. Chapitre 1 Guilhèm se dressa de toute sa morgue de jeune coq, planta son regard dans celui de son beau-père et dit sauvagement : — Jamais tu ne remplaceras mon père! La main d'Azalaïs, comme si elle était mue par une volonté propre, s'abattit violemment sur la joue du garçon. Il ne broncha pas. Ne répliqua pas. Il n'aurait pas osé s'élever contre sa mère. Pas encore. Tandis que sur son visage apparaissait la marque des doigts maternels, il attendait, les yeux étincelants de rage. Azalaïs lui dit, d'une voix que la colère faisait un peu trembler: — Va à la chapelle, prie, repens-toi! Il s'éloigna, digne et méprisant, et dans le cœur de la châtelaine, la fierté se mêla au ressentiment. Le vieux Guilhèm posa la main sur le bras de sa nièce, dans un geste pacificateur, et prononça des paroles d'apaisement: — Il va se calmer. Calme-toi aussi. Il attendait le retour de son père depuis des mois. Il lui était très attaché, tu sais, et le choc a été rude. Après un sourire de reconnaissance à l'Ancien, Azalaïs se tourna vers l'homme, debout à côté d'elle, qui n'était pas intervenu, n'avait pas réagi à la provocation, et l'admira pour sa maîtrise et sa sagesse. Il n'avait rien compromis: il était encore possible d'arranger les choses. Il la considérait avec un peu de pitié et serra sa main tendrement, pour l'encourager lui aussi. Cet affrontement, qu'elle n'avait pas voulu prévoir, elle le redoutait inconsciemment depuis Poitiers. Son anxiété, plus intense à mesure qu'elle approchait du but du voyage, n'avait pas d'autre cause, elle le comprenait maintenant. L'enfant était violent, emporté, entier dans ses haines comme dans ses affections: il ne serait pas facile de l'amadouer. Cependant que sa mère se détournait de lui, Guilhèm se dirigea ostensiblement vers la chapelle d'un pas mesuré. Dès qu'il fut hors de vue, il obliqua vers la basse-cour et se mit à courir en bousculant rageusement tout ce qui se trouvait sur son passage. Il décocha un coup de pied au jars qui prétendait le poursuivre et, indifférent à ses protestations criailleuses, s'en fut derrière l'appentis du forgeron et siffla entre deux doigts: aussitôt une bande de galopins dépenaillés accourut, provenant qui des écuries, qui des cuisines, qui du potager. Ils l'entourèrent, dociles à l'appel du chef. François, son second, se plaça à côté de lui, aussi respectueux que ses compagnons, mais visiblement moins craintif. Guilhèm leur parla de l'Autre, dont tous avaient appris le statut, et leur ordonna de le surveiller à chaque instant pour lui faire un rapport quotidien: — Un jour, il fera bien une imprudence, dit-il, l'œil allumé de vindicte. Munis de la consigne, les garçons s'éparpillèrent et Guilhèm se rendit à la chapelle où son vieil oncle ne manquerait pas d'aller le rejoindre. Il savait qu'il le comprendrait et le soutiendrait contre l'intrus qu'Elle lui avait imposé. Il vouait à sa mère une telle rancune qu'il ne voulait plus la nommer, dans sa tête, à l'aide des mots tendres dont il usait autrefois et qu'il réservait maintenant aux moments d'émotion et à la période vulnérable où, le sommeil étant sur le point de le prendre, ses défenses tombaient et le souvenir d'une main douce sur le front devenait précieux. Mais elle avait tout gâché. Il ne souhaitait qu'entretenir sa haine et sa colère, se venger de l'humiliation de la gifle reçue, évincer l'Autre qui avait usurpé la place de son père. Il y songea un moment, se délecta à imaginer des sévices spectaculaires, commença de s'ennuyer, puis finit par s'endormir sur les dalles froides de la chapelle déserte.

Vous aimerez peut-être...

  • Haute démolition

    Jean-Philippe Baril Guérard

    • Format papier: 28,00 $

    • Format epub: 14,99 $

  • Kukum

    Michel Jean

    • Format papier: 24,95 $

    • Format epub: 17,99 $

  • Royal

    Jean-Philippe Baril Guérard

    • Format papier: 25,00 $

    • Format epub: 9,99 $

  • Manuel de la vie sauvage

    Jean-Philippe Baril Guérard

    • Format papier: 25,00 $

    • Format epub: 12,99 $

  • Là où je me terre

    Caroline Dawson

    • Format papier: 22,95 $

    • Format pdf: 17,99 $

X

Navigation principale

Type de livres