Fils de Jimi (Le)

Éditeur BOREAL
Paru le
Papier ISBN: 9782764601631
Disponibilité en librairie :
Quantité

- Nom et prénom du père de l'enfant.- Hendrix, Jimi, dit Nastassia avec sérieux.- Pardon ? fit la femme prête à laisser éclater sa colère.- Hendrix, Jimi.Elle épela : «H-E-N-D-R-I-X.»L'agent de sécurité partit d'un rire énorme.- Ca vous amuse de me faire perdre mon temps ? s'emporta définitivement la femme. Vous ne voyez pas qu'il y a des gens qui attendent ?- Ecoutez, dit Nastassia avec un accent de sincérité dans la voix, c'est le seul nom que je peux vous donner. S'il ne vous plaît pas, mettez-en un autre. Celui de votre mari, par exemple.Le gardien se cacha le visage avec les mains.- Je vous préviens, dit la femme sur un ton menaçant, je vais être obligée de mettre «inconnu». C'est ça que vous voulez ? Nastassia lui sourit.- Je vous l'ai dit, il s'appelle Jimi. Mais Inconnu, c'est joli aussi.Quand, à dix-sept ans, Nastassia accouche de son fils, Jimi, l'expression «politiquement correct» n'existe pas encore. Et il ne faudra pas compter sur eux pour l'inventer.Portrait d'une femme, de son fils et des liens indénouables qui les unissent, ce roman en coup de poing dégage une émotion qui n'a d'égale que sa concision.

Les libraires craquent

  • Commenté dans la revue Les libraires par Hélène Simard, librairie Les libraires

    Conçu au son de Purple Haze un soir d’Halloween en plein « Open House », Jimi voit le jour par un torride dimanche de juillet 1971. Nastassia, sa farouche mère « hippie » d’à peine 17 ans, ne gardera de cette brève rencontre qu’un bref message rédigé à même la paume de sa main :  » ‘Scuse me while I kiss the sky. With love, Jimi.  » Amour inconditionnel, fureur de vivre et candeur de l’enfance forment l’assise de cet éloquent récit dont chaque chapitre constitue un moment crucial de l’évolution — sur une période de vingt-cinq ans — d’une mère et d’un fils intimement liés. Née à Montréal, âgée de 48 ans et auteure de quelques nouvelles, Germaine Dionne a longtemps travaillé dans les milieux de l’édition et des communications avant de tout quitter pour la Bretagne il y trois ans, où elle s’est mise à l’écriture de son premier roman. Certes le reflet d’une génération toute d’excès et vaguement nimbé de la propre expérience de l’écrivaine — qui aurait toutefois gagné à développer son œuvre plus en profondeur —, Le Fils de Jimi célèbre le dévouement maternel et l’amour de soi, tout simplement.


Vous aimerez peut-être...

X

Navigation principale

Type de livres