Exploration du Saguenay (L')

Éditeur SEPTENTRION
Paru le
Papier ISBN: 9782894483299
Numérique - PDF Protection: filigrane ISBN: 9782896643042
Disponibilité en librairie :
Quantité

Le 19 juin 1732, deux semaines après leur départ de Chicoutimi, Joseph-Laurent Normandin, René Laganière et deux guides indiens, franchissent la tête de la ligne du partage des eaux, au lac dit de la Hauteur des Terres, aujourd'hui le lac Normandin. Leur ordre de mission est formel : sitôt rendus à ce dernier portage donnant sur les réservoirs pelletiers concurrents du Saint-Maurice et de la Traite de Tadoussac, ils doivent colmater cette brèche commerciale en gravant, d'une fleur de lys surmontée d'une croix, les plus gros pins rouges qui s'offrent à eux. Ils doivent ensuite revenir sur leurs pas et se rendre à la tête de la rivière Métabetchouane pour marquer de la même manière les passages donnant sur les lacs Kiskissink et Bostonnais, une autre branche de la Saint-Maurice d'où pénètrent et s'enfuient les contrebandiers. Le moment est solennel et établit un jalon important de l'histoire du Saguenay–Lac-Saint-Jean. Engagés pour délimiter et compléter l'inventaire des Postes du Roi dont le monopole relève des propriétaires de la ferme de Tadoussac, ces deux hommes, respectivement âgés de 23 et 44 ans, viennent ainsi fixer dans le temps le premier tracé officiel du Domaine du Roi, frontière naturelle qui servira également à établir les frontières politiques de ce " Royaume " mythique évoqué pour la première fois par Jacques Cartier, deux siècles auparavant.Le Journal de Joseph-Laurent Normandin est le récit empreint de fraîcheur – et inédit à ce jour – d'une exploration qui répond à des défis humains rendant l'histoire de l'Amérique du Nord si singulière. Par sa façon de faire, d'évaluer et de commenter, jour après jour le panorama qui se déroule devant lui, le chef de l'expédition dépeint un monde qui s'éteint et un autre qui émerge de souche et de sources. À sa manière, il nous fait assister, ni plus ni moins, à la naissance d'un " pays " au coeur d'un continent dont on connaît encore bien mal les limites et les contraintes.

Les libraires craquent

  • Commenté dans la revue Les libraires par Richard Lachance, librairie Les bouquinistes

    Quelle merveilleuse histoire et quel voyage fantastique que celui de Joseph-Laurent Normandin ! Parti du poste de traite de Chicoutimi, il atteint deux semaines plus tard le lac dit de la Hauteur des Terres, aujourd’hui le lac Normandin. À 23 ans, il est le seul à avoir réussi cet exploit, qui ne sera jamais égalé par la suite. Accompagné de Sieur René de Laganière et des « deux vieux sauvages » leur servant de guides, sa mission est de parcourir « toutes les rivières et lacs qui se jettent dans la rivière Saguenay en tirant vers l’ouest depuis le poste de Chicoutimi jusqu’à la hauteur des terres, où ils marqueront les limites [… et] dresseront un procès verbal exact. ». De l’aube au crépuscule ils rament, tirent les canots dans les petits rapides et font du portage pour contourner les chutes infranchissables. Mais où l’explorateur a-t-il pris le temps pour écrire ce journal si détaillé ? Russel Bouchard a retranscrit, commenté et annoté cet écrit d’une main de maître. Grâce à l’impressionnant travail de l’auteur, ce journal qui, 270 ans plus tard, est rendu plus difficile à lire en raison des changements de noms des cours d’eau et du système des mesures, est livré simplement et rempli d’informations. Vous aimez l’histoire ? Ne passez pas à côté de ce volume !


Vous aimerez peut-être...

X

Navigation principale

Type de livres