Et vous avez eu beau temps ?

Éditeur SEUIL
Collection : ROMAN
Paru le
Papier ISBN: 9782021342789
Disponibilité en librairie :
Quantité

Et vous avez eu beau temps ?La perfidie ordinaire des petites phrasesEst-on sûr de la bienveillance apparente qui entoure la traditionnelle question de fin d'été : « Et... vous avez eu beau temps ? » Surtout quand notre teint pâlichon trahit sans nul doute quinze jours de pluie à Gérardmer... Aux malotrus qui nous prennent de court avec leur « On peut peut-être se tutoyer ? », qu'est-il permis de répondre vraiment ? À la ville comme au village, Philippe Delerm écoute et regarde la comédie humaine, pour glaner toutes ces petites phrases faussement ordinaires, et révéler ce qu'elles cachent de perfidie ou d'hypocrisie. Mais en y glissant également quelques-unes plus douces, Delerm laisse éclater son talent et sa drôlerie dans ce livre qui compte certainement parmi ses meilleurs.

Les libraires craquent

  • Commenté dans la revue Les libraires par François-Alexandre Bourbeau, librairie Liber

    Delerm, le peintre de parenthèses, nous livre un nuage sur la présomption des locutions passe-partout, celles que l’on glisse furtivement à la fin d’un dialogue aride, que l’on laisse tomber en guise de concession idéologique, que l’on profère pour entamer la conversation ou que l’on échappe par mégarde. Qu’elles sont nombreuses, nos maladresses verbales! Delerm nous invite à nous en rendre compte subtilement, ami en conseillant un autre, au moyen de brefs textes comme toujours parfumés, délicats, lents. C’est un bouquin que l’on croirait lire en plein soleil, assis au jardin, vent de printemps, réminiscence des bonheurs lointains en teintes de sépia. Car, comme nul autre, Delerm sait faire figer la goutte d’eau le long du verre de limonade. 

Les libraires vous invitent à consulter

Les grands noms de la rentrée d’hiver

Par publié le

Pierre Lemaitre Couleurs de l’incendie, Albin Michel, 400 p., 34,95$ Suite du roman Au revoir là-haut pour lequel l’auteur a reçu le prix Goncourt en 2013, Couleurs de l’incendie s’ouvre alors qu’on est en 1927. L’important banquier Marcel Péricourt est tout juste mort. Madeleine se retrouve en haut de l’empire, ce qui ne plaît pas à plusieurs. Son fils Paul fera basculer le cours des choses. Avec le sens de l’intrigue qu’on lui connaît, Pierre Lemaitre reste fidèle à sa réputation.   Olivier

Vous aimerez peut-être...

X

Navigation principale

Type de livres