Estuaire, No 169 : Enfances

Éditeur ESTUAIRE
Collection : Estuaire
Paru le
Papier ISBN: 9782921019187
Disponibilité en librairie :
Quantité

En latin classique, infantia signifie « incapacité de parler » ; infans, « celui qui ne parle pas ». Suivant cette idée, on pense aux mots de Marguerite Duras : « Écrire c’est aussi ne pas parler. C’est se taire. C’est hurler sans bruit. » Quel rapport entre écrire et ne pas (savoir) parler ? Le rapprochement en est un de la création d’un monde imaginaire, à soi. Une expression silencieuse, aussi singulière que notre propre enfance. Entre l’écriture et l’enfance se conclut un pacte que l’absence (ou le manque) de langage ne peut écarter d’un cycle fécond, le tout premier de la vie, celui qui fait la première personne : « je ». Son monde originel rempli de désirs existe bien avant le mot, avant que ce dernier ne se dépose dans sa chose, son concept, son émotion. Le langage est donc une véritable conquête verbale. À cette parole aux débuts approximatifs, il faut ajouter les signes et rumeurs propres à la poésie, pour lui conférer une dimension particulière. Ici, l’enfance n’est plus observée comme une mesure linéaire de zéro à douze ans, avec une préhistoire, une Renaissance et une Belle Époque. De cet intervalle, il ne reste plus que des nœuds de louveteau, et la corde qui se balance au-dessus de nos têtes sorties d’un lac sans fin. L’enfance est l’histoire de notre première personne, le « je » initial d’une série-fleuve.  Extrait du liminaire « La première personne » Avec des poèmes de  Daphnée Azoulay Vanessa Bell Alexandre Faustino Valérie Forgues Jean-Sébastien Huot Paul Kawczak Judy Quinn François Turcot Et des critiques de Antoine Boisclair L’ADN des fusils de Corinne Chavarier Faut-il donc offrir des morts aux fleurs ? de François Hébert François Rioux Queues de Nicholas Giguère Furies de Chloé LaDuchesse Les volcans sentent la coconut de Jean-Christophe Réhel Déjeuner sur l’herbe Entretien d’Annie Lafleur avec Georgette LeBlanc   Les cercles – Sept proses sur la poésie, 2 Daniel Canty

Les libraires vous invitent à consulter

Stéphanie Roussel au comité de rédaction d’Estuaire

Par publié le

Fondée en 1976 par Claude Fleury, Pauline Geoffrion, Jean-Pierre Guay, Pierre Morency et Jean Royer, la revue Estuaire se consacre depuis ses débuts à la poésie. Quelque quarante ans plus tard, la revue est toujours vivante et vibrante avec Yannick Renaud à la direction générale. Le départ récent de la poète Véronique Cyr, qui sera restée à la direction littéraire et au comité de rédaction près de quatre ans et qui lui aura permis de mettre à terme la sortie de quatorze numéros, sera comblé par

Vous aimerez peut-être...

X

Navigation principale

Type de livres