Entre Poudrés et Pouilleux

Éditeur SEPTENTRION
Paru le
Papier ISBN: 9782894485095
Numérique - PDF Protection: filigrane ISBN: 9782896644940
Disponibilité en librairie :
Quantité

« Il naquit au moment où le siècle se mourait, le 31 décembre 1599 ; une date qui n’a de lointaine que les apparences. L’idéal de vie portait alors sur l’harmonie de l’être et la recherche du bonheur, renforcé par une myriade de découvertes dans tous les domaines de la science et même par l’existence de mondes inconnus jusque-là. » Au contraire des caricatures contemporaines qui classent la société du XVIIe siècle en courtisans du roi et en gueux de la rue, ce récit de la vie d’un médecin de l’époque, Jacques-Philippe Cornutti, présente l’image d’un homme soucieux de son apparence. Attaché à ses valeurs, sa quête de sens est cependant assujettie aux aléas du destin et de ses rencontres. Il en découle une quête d’identité aux multiples facettes et en constante mutation. « La vie des salons ne valait guère mieux que celle de la rue. Les attroupements, les réceptions et les distractions réunissaient des foules inconscientes et inconséquentes. Les rumeurs de la ville ne l’atteignaient pas et ne l’intéressaient pas. Le choix entre poudrés et pouilleux lui paraissait n’avoir aucun sens. Tout lui semblait fiction, décor, un théâtre absurde dans une mauvaise mise en scène. Il en vint à croire qu’il n’était pas de son temps. » Historien de formation, auteur de plusieurs travaux et rattaché à l’Université Laval depuis 1970, Jacques Mathieu est spécialiste de la Nouvelle-France et des mémoires collectives.

Les libraires craquent

  • Commenté dans la revue Les libraires par Paul-Albert Plouffe, librairie Pantoute

    Surprise! Ce livre n’est pas ce que son titre semble annoncer. Au lieu de l’analyse savante d’un objet social-historique abstrait destinée aux «lecteurs motivés», c’est un récit biographique d’une écriture digne des meilleurs romans qu’il nous offre! Jacques-Philippe (dit Jacob) Cornutti (1599?-1651) est le cadet d’une famille de médecins de Paris. S’il choisit d’abord de soigner les gueux, la science le passionne, et en 1635 il signe la toute première étude sur les plantes du Canada (rééd. J. Mathieu, 1998). Mais l’ascension sociale ne suivant pas, c’est vers l’alchimie qu’il se tourne pour parvenir à ses fins. Le tournant sera fatal… Entremêlant habilement le plausible et le vérifiable, ce récit est aussi un remarquable portrait psychologique d’un scientifique du XVIIe siècle. Vu la licence qu’a adoptée l’historien, il serait dommage que les apparences détournent les lecteurs.


Vous aimerez peut-être...

X

Navigation principale

Type de livres