Énigme du retour (L')

Papier ISBN: 9782764606704 Épuisé : non disponible. 24.95$

Un jeune homme de vingt-trois ans a quitté son pays de façon précipitée. Un homme épuisé y retourne, trente-trois ans plus tard. Le jeune homme est passé de l'étouffante chaleur de Port-au-Prince à l'interminable hiver de Montréal. Du Sud au Nord. De la jeunesse à l'âge mûr. Entre ces deux pôles se trouve coincé le temps pourri de l'exil. Une nuit, un coup de fil lui apprend le décès de son père à New York. Ce père qu'il n'a pratiquement vu qu'en photo. Cet événement le fait quitter la baignoire pour prendre la route. D'abord n'importe où, vers le nord; comme un adieu à cet univers de glace qui l'a tenu au frais si longtemps. Puis à New York pour les funérailles de son père, que l'exil avait rendu fou. Il compte le ramener à son village natal de Barradères, dans le sud d'Haïti. Pas le corps, qui appartient au voyage. Plutôt l'esprit. Des funérailles sans cadavre. Et le voici à Port-au-Prince, où il se terre dans une chambre à l'hôtel, n'osant regarder cette ville qu'il a tant rêvée là-bas dans sa baignoire, à Montréal. Si, dans Je suis un écrivain japonais, Dany Laferrière s'était donné pour but de vider le concept d'identité de tout son contenu, il poursuit ici l'objectif contraire. Qu'est-ce qui fait que nous venons indéniablement d'un lieu, d'une culture ? Pourquoi sommes-nous toujours le fils de notre père ? Un roman à la forme neuve, originale, qui mêle haïku et narration. Un livre grave, poétique, onirique, réaliste. Le livre d'un très grand écrivain.

Les libraires craquent

  • Commenté dans la revue Les libraires par Yves Guillet, librairie Le Fureteur

    La forme du récent Laferrière, mêlant la narration traditionnelle à la poésie, lui donne une musique, une luminosité particulière. Le narrateur, alter ego de l’auteur, apprend la mort de son père, exilé politique haïtien vivant à New York depuis un demisiècle. «Entre naissance et mort, on s’est à peine croisés», écrit-il. Il retourne au pays où il n’a pas mis les pieds depuis trente-cinq ans. Parti d’un univers de glace monochrome, il se retrouve dans un monde de feu, aux couleurs infinies, à redécouvrir l’âme d’un peuple bouillonnant. Ce brusque pèlerinage provoque le reflux des souvenirs. Il souffre d’un exil du temps, celui de l’enfance, plutôt que d’un exil de l’espace. Il est devenu un étranger chez lui. Un roman d’introspection, de réflexion, de contrastes, dans lequel le narrateur — et fort probablement l’auteur — trouve finalement la paix, après s’être occupé de la mort de «celui qui lui a donné naissance», comme il l’écrit.


Vous aimerez peut-être...

X

Navigation principale

Type de livres