Danse de l'Esquive (La)

Éditeur JCL
Paru le
Papier ISBN: 9782894313787 Pas en stock.
Sur commande : Délai indéterminé

Sarah, 19 ans, commence sa vie de femme. Un emploi temporaire, un appartement de passage dans une petite ville de banlieue, une relation sans avenir… En fait, elle n'est à l'aise que lorsqu'elle fréquente ses forums de discussion sur Internet, seule devant son clavier, loin du regard des autres. Pourtant, un soir, elle décide de jouer le grand jeu et de devenir celle qu'elle prétend être, une femme plus mature, plus sûre d'elle, plus autonome. Rapidement, la force du rôle lui fait peur, mais elle tente d'oublier et amorce le grand tournant de sa vie. Sarah déménage à Montréal et s'engage dans des études universitaires. Dans la métropole, elle rencontre l'amour mais retrouve aussi son alias à l'occasion, sans arrière-pensée, d'abord pour s'évader puis de plus en plus souvent. L'alias devient un jeu de séduction. " J'ai inventé un nouveau jeu. Je l'ai appelé la danse de l'esquive. On danse l'un autour de l'autre. On fait un mouvement vers lui, qui nous laisse venir avant de s'esquiver. Puis un autre mouvement le ramène vers nous. Il hésite, approche. On le reçoit avant de se dérober à notre tour. " Mais Sarah se dérobe. Son alias, qui devient ses alias, épouse peu à peu la personnalité des autres qui sont présents en elle. Bianca et Florence cherchent même à exister par elles-mêmes, sans égard pour Sarah. Cette dernière a peur, se cherche, essaie de s'en libérer. Y a-t-il un moyen de s'en sortir sans tomber dans la folie ou sans mourir? L'amour est-il plus fort que tout? « Je suis seule à plusieurs (... ) Je suis le jouet des marionnettes que j'ai créées. » "La danse de l'esquive", est un roman contemporain à la personnalité forte et particulière, qui parle de regard, d'apparence, de séduction, d'amour et des autres. Un récit dont les états d'âme sont en montagnes russes et d'une fragilité infinie, où l'auteure se fait avec brio la voix de toute une génération.

Les libraires craquent

  • Commenté dans la revue Les libraires par Caroline Larouche, librairie Les bouquinistes

    Tout commence lorsque Sarah, jeune étudiante au début de la vingtaine, clavarde sur Internet. Elle prend Bianca comme pseudonyme et la fait vivre à travers elle jusqu’au jour où elle ose donner ce nom à un gars dans un bar. Au début, Bianca était un rôle utilisé comme un accessoire, mais Sarah s’est fait prendre à son propre jeu. Alors, elle a créé Florence. Autant l’une est le pendant sexuel, autant l’autre est terre à terre. Mais à trop vouloir esquiver ceux qui l’aiment et laisser la place à celle qu’elle n’est pas, Sarah risque de se perdre. Dans son premier roman, Émilie C. Lévesque réussit avec brio à nous montrer comment la quête de soi peut être difficile!


Vous aimerez peut-être...

X

Navigation principale

Type de livres