Dans la Bibliothèque Privée d'Hitler

Éditeur CHERCHE-MIDI
Collection : DOCUMENTS

Papier ISBN: 9782749113425 Épuisé : non disponible. 34.95$

Plus de soixante ans après la mort d'Hitler, on pouvait croire que tout avait été écrit à son sujet. Et pourtant personne ne s'était encore jamais intéressé à ses lectures, à ce qu'elles dévoilaient de l'homme, tant il est vrai, comme l'a écrit Walter Benjamin, qu'« une bibliothèque est toujours le témoin privilégié du caractère de son propriétaire ».Au terme d'une longue investigation, Thimothy W. Ryback est parvenu à réunir une partie de la bibliothèque privée d'Hitler, près de 1 200 volumes, et ce qu'il a découvert est pour le moins édifiant. Les livres d'Hitler, ceux qu'ils lisaient, au moins un par nuit selon son entourage, ceux qui l'ont formé, sont en effet très révélateurs. De même les notes manuscrites qu'il inscrivait sur les livres et les auteurs qui lui envoyaient leurs ouvrages dédicacés.Ses goûts en littérature, Don Quichotte, La Case de l'oncle Tom, Shakespeare, qu'il plaçait au-dessus de Goethe, les ouvrages politiques et les nombreux traités d'ésotérisme et d'occultisme qu'il possédait permettent de suivre les évolutions de la pensée d'Hitler, les répercussions qu'ont eues ses lectures sur sa vie, et réciproquement. On découvrira ainsi certaines des obsessions de celui qui considérait l'ouvrage de l'industriel américain Henry Ford, Le Juif international, comme une de ses grandes inspirations.Dans la bibliothèque privée d'Hitler« Un livre fascinant ! »The Washington PostPour la première fois, un historien a retrouvé et analysé les ouvrages de la bibliothèque privée d'Hitler. Un portrait totalement inédit du dictateur par le biais de ses lectures.

Les libraires craquent

  • Commenté dans la revue Les libraires par Christian Vachon, librairie Pantoute

    Timothy W. Ryback, journaliste américain, nous propose une biographie d’Hitler des plus inattendues et des plus intimes: un condensé de sa vie à partir de ses lectures, du front de l’Ouest en 1915 jusqu’au bunker berlinois de 1945. Hitler dévorait les livres: plus de 1200 bouquins furent rescapés de ses bibliothèques, un tiers de ces ouvrages furent lus, soulignés, annotés, surtout des traités de spiritualité et d’ésotérisme et des histoires de campagnes militaires. Le fascinant parcours livresque de Ryback nous fait découvrir un dictateur grand admirateur de l’industriel Henry Ford, auteur de Le juif international. Le problème du monde, et adepte de la philosophie du «so-oderso»: «d’une façon ou d’une autre», tous les moyens sont bons pour arriver à nos fins. La preuve, s’il en fallait une, qu’on peut ne pas manger de viande, aimer les chiens, être un ardent lecteur et devenir une bien mauvaise personne.


Vous aimerez peut-être...

X

Navigation principale

Type de livres