Dahlia noir (Le)

Éditeur RIVAGES
Paru le
Papier ISBN: 9782743615871
Disponibilité en librairie :
Quantité

Le 15 janvier 1947, dans un terrain vague de los angeles, est découvert le corps nu et mutile, sectionné en deux au niveau de la taille, d'une jeune fille de vingt-deux ans : betty short, surnommée «Le dahlia noir» par un reporter, à cause de son penchant à se vêtir totalement en noir. Le meurtre est resté l'une des énigmes les plus célèbres des annales du crime en amérique.«Si ellroy exorcise son passé, c'est en maitre écrivain qu'il le fait, et si l'histoire de sa vie explique la noirceur de son oeuvre, elle laisse intacte la lumineuse limpidité de son talent.»Patrick Raynal, Nice-Matin«Une lecture qui vous ravage, une écriture si puissante que le livre explose entre vos mains.»Tanis Kmetyk, Télérama

Les libraires vous invitent à consulter

L’éditeur François Guérif quitte Rivages pour Gallmeister

Par publié le

Le fondateur et directeur des éditions Rivages noir, François Guérif, une sommité dan son domaine, dirigera désormais la maison Gallmeister qui se consacre au polar américain et au genre de la « nature writing ». Ce changement de garde est une grande nouvelle dans le monde de l’édition puisque Guérif est celui qui a édité en français les grands noms du noir que sont, par exemple, James Ellroy et Dennis Lehane. Depuis que les éditions Actes Sud ont racheté Rivages en 2013, la bonne humeur de Fran

James Ellroy en série

Par publié le

L’auteur de polars James Ellroy est en train d’écrire une adaptation de son court roman Shakedown (qui sauf erreur n’a pas été traduit en français). C’est la chaîne FX aux États-Unis qui a acheté le projet et Ellroy sera producteur avec eux. Shakedown est mené par le personnage de Fred Otash, un ex-policier devenu détective privé, qui a réellement existé et qui oeuvrait dans le milieu des vedettes d’Hollywood dans les années 50. Évidemment, un terreau fertile aux scandales, enquêtes et intrigue

Les Printemps meurtriers

Par publié le

La saison printanière amène son lot de réjouissances. L’air plus doux, les couleurs plus éclatantes, nous donnent l’impression de renaître. En fait, nous adorons le printemps et ses promesses de beau temps. Nous l’aimons aussi parce qu’il voit apparaître pour une deuxième année le festival international de littérature policière, Les Printemps meurtriers de Knowlton. Ce petit coin des Cantons de l’Est à quelques 100 petits kilomètres de Montréal, vivra du 17 au 19 mai un printemps sous enquête.

Vous aimerez peut-être...

X

Navigation principale

Type de livres