Corps simples

Paru le
Papier ISBN: 9782923338880
Disponibilité en librairie :
Quantité

Toujours et encore nourrie par « la pulsation du beat naturel du monde », Sonia Cotten offre avec ses Corps simples son livre le plus enraciné. Surfant sur « la tension interne entre l'apparence des choses et leur disparition », la poète abitibienne s'accroche au fil du cœur pour affronter notre sauvagerie. On croise des cadavres disparus dont certains pèsent plus lourd que d'autres, des enfants qui se font exploser à la frontière du religieux travesti, une portée de chatons noyés « dans un seau en arrière d'ia shed »... Au fil des pages, on comprend que les « bâtards pure race des États-Zombies d'Amérique », c'est aussi elle, c'est d'abord nous : « cent fois abandonnés et mille fois accouplés ». Il en émane que l'amour, la tendresse — car il y en a inévitablement beaucoup chez Cotten — et plus généralement la capacité d'apprendre à vivre sont à chercher ailleurs que dans la triste histoire humaine. « À l'image des plantes qui poussent en orgueil », les Corps simples ont la beauté des âmes qui s'ouvrent à la vie et à la résilience, malgré tout.

Les libraires craquent

  • Commenté dans la revue Les libraires par Susie Lévesque, librairie Les Bouquinistes

    J’ai découvert ce recueil de poésie lorsque j’ai entendu Jean-Paul Daoust en lire des extraits à la radio. J’ai été immédiatement attirée par ce que j’entendais. J’ai perçu une matière brute et naturelle, quelque chose proche de la vie. C’est une poésie anecdotique : j’avais l’impression de lire des fragments de vie; ma vie et celles des autres. On est confrontés aux impératifs de l’existence. La vie est soumise à une tension. J’y ai d’abord vu la mélancolie humaine, mais il n’y avait pas que ça : le désespoir se tient à l’arrière-plan, mais est sublimé par une douceur désarmante. On finit par aller plus haut. C’est comme une longue fuite de la tristesse. On s’ouvre tranquillement à quelque chose de beau.


Les libraires vous invitent à consulter

[DÉFI DE L'ÉTÉ] n°13 : Lire de la poésie

Par publié le

Il est temps de faire pause. Que ce soit sur Netflix, dans la vie professionnelle, dans les activités chronophages. L’été est bientôt là, la chaleur va rapidement être omniprésente, et les cocktails sur la terrasse avec des amis vont devenir obligatoires. Mais l’été, c’est aussi l’occasion de faire une pause aux multiples tâches qui sollicitent […]

Le Mois de la Poésie

Par publié le

« La poésie permet de palper l’invisible, d’y donner corps et voix. Elle est regard, geste, questionnement, provocation, partage.Elle est parfois un corps lumineux au milieu de e part, une étoile perdue dans le trafic du matin, un spasme éblouissant dans la file à l’épicerie. Elle existe depuis toujours, mais n’a jamais toléré le confinement […]

Vous aimerez peut-être...

X

Navigation principale

Type de livres