Clameur des ténèbres (La)

Éditeur BOREAL
Paru le
Papier ISBN: 9782764604335 Pas en stock.
Sur commande : Délai de 5 à 14 jours ouvrables

Le nouveau roman de Neil Bissoondath se déroule dans une île imaginaire, quelque part au large de l'Inde. Une île au climat tropical, couverte d'une forêt au creux de laquelle règne une nuit encore plus profonde que la nuit. Un jeune instituteur issu d'un milieu aisé décide de s'établir dans le Sud, région défavorisée et déchirée par la guerre civile. Il fonde tout son espoir dans l'enseignement qu'il apportera aux plus démunis. L'éducation n'est-elle pas la clé qui ouvre un avenir meilleur ? La connaissance de soi et des autres n'est-elle pas notre seul outil pour construire la paix ? À mesure que passent les mois, il se lie avec les habitants du village et enseigne, non seulement aux enfants, mais aussi aux hommes de l'armée du Nord, chargés de tenir en respect la guerilla. Toutefois, plus il scrute cette communauté, moins il réussit à la comprendre. Bientôt, il n'arrive à percer ni le sens des mots ni celui des regards qui sont échangés autour de lui. Une vérité néanmoins s'impose à lui. Une vérité qu'il n'aurait jamais soupçonnée et qui s'oppose radicalement à tout ce à quoi il a déjà cru, mais qui l'emporte irrésistiblement. Neil Bissoondath donne peut-être ici son roman le plus achevé. Les thèmes qui parcourent toute son oeuvre, l'identité, le choc des cultures, les valeurs de l'humanisme, prennent ici merveilleusement vie à travers une galerie de personnages complexes et attachants. Un boucher qui ne mange pas de viande, un officier qui pratique la torture et qui lit Proust, une mère qui est en même temps le symbole de la souffrance et la déesse de la vengeance. Dans ce suspense mené d'une main de maître, Neil Bissoondath peint la folie destructrice qui semble s'être emparée du monde au cours de la dernière décennie mieux que tout essai politique pourrait le faire. Ce roman, placé sous l'ombre tutélaire de Joseph Conrad, a toutes les qualités des plus grandes oeuvres du maître : une langue d'une extrême limpidité, une intensité humaine presque insoutenable, et des personnages inoubliables. Lire l'entrevue accordée à La Presse Lire la critique de Radio-Canada

Les libraires craquent

  • Commenté dans la revue Les libraires par Yves Guillet, librairie Le Fureteur

    Arun a 21 ans. Il quitte son milieu bourgeois après avoir refusé de reprendre l’imprimerie de son père, pour aller enseigner dans le sud d’un pays insulaire non identifié, mais qu’on associe aisément au Sri Lanka. À Omeara, village côtier pauvre, il apprivoise peu à peu les gens parmi lesquels il vivra, tout comme Carlo Levi dans Le Christ s’est arrêté à Eboli. Mais cette société n’est qu’un des côtés du triangle composé aussi des militaires et des rebelles, et la frontière entre ces trois mondes n’est pas toujours étanche, loin s’en faut. Arun s’y retrouve «comme un poisson pris aux mailles d’un filet». Bissoondath nous livre ici un grand roman, dont les thèmes – l’étranger et sa différence, la morale, l’indifférence, le relativisme –  touchent à l’universel. À lire sans faute.


Les libraires vous invitent à consulter

À quand le prochain roman?

Par publié le

Le lecteur est un animal patient. Malgré sa passion maladive pour l’écriture d’un écrivain, il est souvent capable de patienter des mois et des mois avant de se plonger dans le nouvel ouvrage de son favori. Mais parfois, les mois passent. Les saisons changent. Rien de neuf. Les visites en librairie, sources de bonheur, sont assombries par l’absence de ce nom réconfortant sur les tablettes. Non, mais à quand le prochain roman? Les libraires ont décidé de dresser une liste des auteurs qui se font

Vous aimerez peut-être...

X

Navigation principale

Type de livres