Ciel au-dessus du Louvre (Le)

Éditeur FUTUROPOLIS
Paru le
Papier ISBN: 9782754800952
Pas en inventaire. Sur commande : Délai de 5 à 14 jours

C'est l'histoire d'un tableau, au temps de la Révolution française. Celle du portrait de l'Être suprême, commandé par Robespierre à David. Un tableau qui ne sera jamais peint. C'est aussi l'histoire d'une autre oeuvre, que le peintre laissera inachevée : le portrait de Bara, un jeune éphèbe de 13 ans, martyr de la République.De l'inauguration du musée du Louvre à la fête de l'Être suprême, d'août 1793 à la mort de Robespierre, c'est aussi l'évocation, écrite et dessinée en vingt "tableaux" urgents, eux aussi inachevés, d'un face à face entre deux acteurs majeurs d'une Révolution trop pressée.Jean-Claude Carrière avait déjà abordé le sujet de la Terreur sous la Révolution dans le film Danton de Wajda. Pourtant, son regard, confronté à celui de Bernar Yslaire, renouvelle le sujet. Robespierre apparaît à la fois éclairé et perdu, tandis que David accomplit son destin : celui d'un peintre tiraillé entre engagement politique et ambition artistique.Le Ciel au-dessus du Louvre est une plongée fascinante dans la Révolution française sous l'angle, inédit, de sa représentation, au sein même d'un atelier d'artiste.

Les libraires craquent

  • Commenté dans la revue Les libraires par Éric Gougeon, librairie Imagine

    En 2005, le Louvre s’est associé aux éditions Futuropolis pour créer une nouvelle collection. Le principe est de demander à un auteur de bande dessinée de choisir une oeuvre, une collection ou une salle du Louvre et d’en faire un élément important de l’histoire. Août 1793. La Révolution gronde et Paris y adhère. Le Louvre vient d’être inauguré. Premier musée de la République, il est destiné à recevoir les oeuvres révolutionnaires. Jean- Claude Carrière avait déjà abordé le sujet de la révolution française dans son film Danton. Mais son regard, confronté au graphisme de Bernard Yslaire, renouvelle le sujet. En effet, ce dernier aborde le récit tout en finesse, en couleurs, en traits tirés à la hâte, en esquisses et en tableaux inachevés. À vrai dire, j’espère sincèrement d’autres créations de ce type. Au final, un album sublime.

Les libraires vous invitent à consulter

Quand la BD visite le musée

Par publié le

Il y a quelque chose du musée dans la bande dessinée. Les cases se suivent sur la page comme des tableaux accrochés aux murs d’une galerie. Mais rien n’illustre mieux la rencontre entre ces deux univers que la collection « Le Louvre et la bande dessinée » de Futuropolis.  

Vous aimerez peut-être...

X

Navigation principale

Type de livres