Chaînes du Léviathan (Les)

Éditeur COUPS DE TETE
Paru le
Papier ISBN: 9782896710966
Disponibilité en librairie :
Quantité

En 1950, à Rimouski, un géant de 26 mètres émerge du fleuve. Les Rimouskois décident d'enchaîner le Léviathan dans un champ désert où le colosse devient rapidement le souffre douleur de la ville. En 1996, cinq adolescents décident de faire un pari audacieux : le perdant devra porter des collants et une veste de jeans pour toute sa vie. C'est Charles qui perd et l'aventure cocasse prend vite des allures de cauchemar : le costume de Charles dérange. Le garçon se fait battre, il est humilié et ostracisé, mais il décide de continuer. Il s'obstine parce qu'il a donné sa parole et parce qu'il considère son calvaire comme une expiation. Submergé par les pressions sociales, le jeune homme s'exile à Montréal. Quatorze années passent. Charles rencontre un jeune cinéaste qui souhaite réaliser un documentaire sur sa vie. Le film est un succès et Charles devient une véritable vedette. Charles apprend alors qu'il a été victime de tricherie : il n'a jamais réellement perdu le pari. Il n'est donc plus tenu de porter une veste de jeans et des bas-culottes, mais il est incapable d'arrêter. Il s'est habitué à ses « chaînes » et il n'a plus la force de se libérer. Une seule chose peut tout stopper : sa propre mort. Charles décide alors de libérer le Léviathan et d'en profiter pour simuler sa mort devant toute la Ville de Rimouski.

Les libraires craquent

  • Commenté dans la revue Les libraires par Aggie Perrin, librairie Vénus

    En 1950, à Rimouski, un Léviathan de vingt-six mètres, sorti du fleuve, a détruit la cathédrale en s’y appuyant sur son passage. Il a ensuite été capturé par les habitants de la ville qui l’ont enchaîné dans un champ, et en on fait leur souffre-douleur, s’amusant à lui arracher de tonitruantes plaintes en lui lançant des cailloux. Lors d’une soirée bien arrosée aux pieds du géant, Charles, alors âgé de 17 ans, perd à un jeu et obtient comme conséquence de passer le reste de sa vie vêtu d’un collant et d’une veste en jean. Rapidement, un rapprochement entre le Léviathan et Charles s’impose au lecteur, par la prose juste et imagée de Jonathan Brassard qui teinte le tout d’un humour vif, avec pour résultat un roman original et brillant.


Mentionné dans ces thématiques

Les libraires vous invitent à consulter

Un genre polarisé

Par publié le

Il y a les romans policiers qu’on reconnaît facilement à l’insigne que porte leur héros. Il y a les récits de science-fiction qui transportent dans un futur plus ou moins plausible. Il y a les histoires fantastiques dont on embrasse délibérément l’improbable réalité. La littérature de genre est-elle vraiment si facile à définir? La cuvée 2013 nous invite à en douter.

Vous aimerez peut-être...

X

Navigation principale

Type de livres