Certaines n'avaient jamais vu la mer

Éditeur PHEBUS
Collection : LITTERATURE ETRANGERE
Paru le
Papier ISBN: 9782752906700
Numérique - Epub Protection: filigrane ISBN: 9782752908643
Disponibilité en librairie :
Quantité

Certaines n'avaient jamais vu la merL'écriture de Julie Otsuka est puissante, poétique, incantatoire. Les voix sont nombreuses et passionnées. La musique sublime, entêtante et douloureuse. Les visages, les voix, les images, les vies que l'auteur décrit sont ceux de ces Japonaises qui ont quitté leur pays au début du XXe siècle pour épouser aux États-Unis un homme qu'elles n'ont pas choisi.C'est après une éprouvante traversée de l'océan Pacifique qu'elles rencontrent pour la première fois à San Francisco leur futur mari. Celui pour lequel elles ont tout abandonné. Celui dont elles ont tant rêvé. Celui qui va tant les décevoir.À la façon d'un choeur antique, leurs voix s'élèvent et racontent leurs misérables vies d'exilées... leur nuit de noces, souvent brutale, leurs rudes journées de travail dans les champs, leurs combats pour apprivoiser une langue inconnue, la naissance de leurs enfants, l'humiliation des Blancs, le rejet par leur progéniture de leur patrimoine et de leur histoire... Une véritable clameur jusqu'au silence de la guerre. Et l'oubli.

Les libraires craquent

  • Commenté dans la revue Les libraires par André Bernier, librairie L'Option

    Si certaines des Japonaises dont Julie Otsuka raconte l’histoire n’avaient jamais vu la mer, toutes rêvaient d’une vie meilleure, audelà du Pacifique, auprès d’un émigré japonais qu’elles n’avaient vu qu’en photo. En ce début de XXe siècle, ce qu’elles découvrent en débarquant aux États-Unis, c’est la violence d’un mari, le racisme et la désillusion. Arrivent les enfants qui grandissent et adoptent même de nouveaux prénoms, plus américains. Alors que pointe enfin un début d’American dream survient Pearl Harbor… et voilà que tous ces Japonais, traîtres virtuels, aboutissent dans des camps d’internement. Porté par un nous collectif comme narrateur, le récit bouleverse. À lire en se rappelant que le Canada n’a pas fait mieux avec ses citoyens d’origine japonaise…

Les libraires vous invitent à consulter

Lire dans la mer

Par publié le

Certaines âmes vont à l'absolu comme l'eau va à la mer. Montherland Aux portes de la Gaspésie, quand on arrive de l’ouest, se trouve Ste-Flavie, un petit village inspirant de bord de mer. Un endroit tout à fait désigné pour un événement qui s’intitule Lire dans la mer et qui invite toute personne désireuse de partager quelques moments en tête à tête avec l’immensité à venir au quai ce samedi 27 juillet à compter de 15h30. Le concept est fort simple : les lecteurs sont conviés à prendre place

Les 20 meilleurs livres de l’année selon Lire

Par publié le

La fin de l’année approche, c’est l’heure de faire des bilans. La rédaction du magazine Lire a désigné les 20 meilleurs livres de l’année dans différentes catégories. Meilleur livre de l’année : Le diable tout le temps de Donald Ray Pollock (Albin Michel) Roman français : La vérité sur l’affaire Harry Quebert de Joël Dicker (De Fallois) Roman étranger : Dans la grande nuit des temps d’Antonio Munoz Molina (Seuil) Roman policier : Mapuche de Caryl Ferey (Gallimard) Essai : Les gauches frança

Le Femina à Patrick Deville

Par publié le

L’écrivain Patrick Deville remporte le prix Femina pour son roman Peste & choléra (Seuil). Après avoir été lauréat du prix du roman Fnac, ce livre était parmi les favoris puisqu'il se retrouve en lice pour tous les prix prestigieux : le Goncourt, le Renaudot, le Médicis, le Décembre et le Jean-Giono. Peste & choléra a été préféré à Viviane Élisabeth Fauville de Julia Deck (Minuit), Le sermon sur la chute de Rome de Jérôme Ferrari (Actes Sud), Musique absolue. Une répétition avec Carlos Kleiber

Vous aimerez peut-être...

X

Navigation principale

Type de livres