Ce qu'il reste de moi

Éditeur BOREAL
Collection : Litterature
Paru le
Papier ISBN: 9782764623817
Numérique - Epub Protection: filigrane ISBN: 9782764643815
Offrir en cadeau numérique
Numérique - Pdf Protection: filigrane ISBN: 9782764633816
Offrir en cadeau numérique
Disponibilité en librairie :
Quantité

Qu'ont en commun l'hassid de la rue Durocher se pressant vers la synagogue, l'artiste qui donne une performance dans son atelier du quartier des spectacles et la foule au centre Bell galvanisée par un but des Canadiens ? Ils ont Montréal. Ils ont la ferveur, l'appel au dépassement, la quête de transcendance enfouie dans le sol montréalais. Selon Monique Proulx, un gisement mystique se cache sous les pieds des Montréalais, les contaminant et les embrasant, et c'est là leur plus grande richesse - bien davantage que le gaz de schiste. Vingt ans après son recueil de nouvelles Les Aurores montréales, Monique Proulx donne ici le grand roman de la métropole. Remontant aux origines mêmes de la ville, elle décrit le rêve insensé qui lui a donné naissance. Elle montre comment la vision incroyablement audacieuse des fondateurs perdure dans le concentré d'humanité que Montréal est devenue aujourd'hui. Il y a d'abord Laurel, l'insatiable chercheur de Vérité, qui nous guide à travers ce roman d'aventures multiples et d'êtres intenses. Sous son stéthoscope, il y a son père Thomas, scénariste de renom à la dévastation bien camouflée, sa jeune tante Gaby, qui enseigne le français aux immigrants, sa grand-mère Françoise Bouchard, la matriarche de cette lignée de « pure-laine » venue de France pour se joindre à la Folle Entreprise, qui même morte continue de se manifester. Il y a bientôt Maya, l'ex-petite amie de Laurel, trop belle pour être fidèle, qui fréquente des artistes exaltés et vit dans un appartement hanté. Il y a Guillaume, prêtre sulpicien comme l'étaient les premiers prêtres de la colonie, qui se spécialise dans les exorcismes et avec qui on prend rendez-vous par téléphone cellulaire. Il y a l'Afghan Zahir Ramish, qui s'est réfugié dans l'église du prêtre sulpicien pour y mener une grève de la faim. Il y a Virginie Hébert, amie de Guillaume et néanmoins révoltée contre l'Église passéiste qu'elle sert depuis trente ans. Il y a Markus, le jeune juif qui a fui sa communauté, il y a sa mère qui le cherche dans Montréal, il y a Laila, la jeune musulmane apparemment menacée, et son père apparemment menaçant, qui se révèle un soufi empreint de douceur, il y a un Inuk itinérant, un Mohawk chaman... plein de visages de l'absolu parfois sous forme de désolation. À travers cette fascinante galerie de personnages, qui rassemble également pionniers, évêques, commerçants, artistes, gens venus de tous les horizons, la romancière fait résonner la cacophonie de la grande ville sous laquelle bat encore le coeur brûlant de Jeanne Mance. Ce roman propose une étonnante réflexion sur les liens qui nous unissent aux origines. Il est surtout l'illustration éblouissante du talent d'une grande conteuse au sommet de son art.

Les libraires craquent

  • Ce qu'il reste de moi par la librairie Les libraires

    Le grand retour d'une grande dame des lettres québécoises. Un récit inspiré et parfaitement maîtrisé.

  • La crème du mois - Avril 2015 par la librairie Monet

    Secteur Littératures québécoise et canadienne - Sélection de Caroline Scott

  • Ce qu'il reste de moi par la librairie Les libraires

    « Voici un roman-mosaïque de Montréal. Une grande fresque plurielle de ceux qui la peuplent avec, en filigrane, Jeanne Mance, une de ses pionnières, mystique animée de compassion. Au-delà de ce fil, on trouve une narration à plusieurs voix : l'auteure, son alter ego Laurel, aussi écrivain (clin d'oeil à ses Aurores montréales), puis la grand-mère de ce dernier, dont l'esprit plane au-dessus des membres de sa famille. Tel un domino, on passe d'un personnage à l'autre par cette vox fibrae invisible qui lie des êtres fragiles, blessés, souvent marginaux, cherchant un sens à leur vie, cherchant à capter une part de sacré dans l'absolu. Non dénué d'humour ou d'ironie, ce roman d'envergure, dense et plein, promet d'être un des beaux livres de l'été. »
    (Yves Guillet, librairie Le Fureteur à Saint-Lambert)

  • Le meilleur de 2015 par la librairie Les libraires

    Après une incursion à la campagne dans Champagne, Monique Proulx renoue avec la vie montréalaise grâce à Ce qu’il reste de moi, un roman foisonnant et magistral auquel elle insuffle magie, grandeur et humanisme. Une œuvre éblouissante qui s’inscrit à contre-courant de la morosité ambiante et du désenchantement. Dans cette fresque impressionnante, ficelée admirablement, l’écrivaine explore notre envie de grandeur et de transcendance avec une acuité incomparable, à travers une multitude de personnages qui sont liés par une quête d’absolu. Après la lecture, ce qu’il reste, c’est la sensation d’être follement vivant, une grande leçon de tolérance et d’humanisme, et, surtout, la certitude d’avoir été happé par un immense roman.
    - Alexandra Mignault, Les libraires

Les libraires vous invitent à consulter

Monique Proulx : l'extraordinaire aventure humaine

Par publié le

Après une incursion à la campagne dans Champagne en 2008, l’auteure et scénariste Monique Proulx renoue avec la vie montréalaise grâce à Ce qu’il reste de moi (Boréal), un roman foisonnant et magistral auquel elle insuffle magie, grandeur et humanisme. Une œuvre éblouissante qui s’inscrit à contre-courant de la morosité ambiante et du désenchantement.

L’éditeur Pascal Assathiany reçu chevalier de l’Ordre de Montréal

Par publié le

Pascal Assathiany, originaire de la France, arrive au Québec, plus précisément à Montréal, en 1967 pour y prendre pays. Plus de cinquante ans plus tard, il est reçu chevalier de l’Ordre de Montréal. « Le caractère unique de notre métropole est indéniablement façonné par les citoyens et les citoyennes qui la composent », exprimait par voie de communiqué Valérie Plante, mairesse de la ville. « L'Ordre de Montréal vise à reconnaître et honorer les femmes et les hommes qui contribuent de manière rem

12 livres québécois contemporains dont l'action se déroule à Montréal

Par publié le

PAR LA LIBRAIRIE DE VERDUN (MONTRÉAL) Libraires : Billy Robinson, Marika Drapeau, Anne-Marie Bonetto, Lionel Lévêque   1. Ce qu’il reste de moiMonique Proulx (Boréal)Dans cette tapisserie lyrique et passionnante sur les différentes communautés et les gens qui habitent Montréal, Monique Proulx dépeint, une fois de plus, un magnifique portrait de cette ville, de ses racines et des gens qui y habitent et la fait vivre! (BR)   2. Oscar De Profundis Catherine Mavrikakis (Héliotrope)Dans cet univ

Les libraires à domicile reprennent la tournée

Par publié le

Le projet Les libraires à domicile est de retour pour une deuxième année! Initiée et propulsée par l’Association des libraires du Québec (ALQ), cette belle idée permettra à plusieurs dizaines de personnes qui n’ont pas la possibilité de se mouvoir facilement de bénéficier d’une escouade volante pour leur parler littérature. Car s’il y a de l’aide à domicile pour soigner le corps, les libraires indépendants font en sorte de faire du bien à l’esprit et à l’âme. Cette année, quelque trente-cinq ren

Le meilleur de 2015: nos 25 choix!

Par publié le

Encore cette année, l’équipe de Les libraires avait envie de partager avec vous ses meilleurs livres de l’année 2015. On s’est donc lancé le défi d’en choisir cinq chacun. Un défi quasi impossible : on l’avoue, on a tous essayé de tricher pour en ajouter quelques-uns de plus, on a souhaité augmenter nos choix à dix titres, etc. Comment se restreindre à cinq livres alors que cette année a été si foisonnante de lectures inoubliables!? Finalement, on a tranché, et l’on vous propose la liste de nos

Prix littéraire des collégiens : les 5 en lice!

Par publié le

Cinq œuvres de qualité sont en lice pour le Prix littéraire des collégiens 2016. Dévoilée aujourd’hui, cette treizième édition annonce une lutte féroce! C’est donc 700 jeunes, issus de cinquante-six collèges et cégeps, qui liront ces œuvres dès janvier pour ensuite en débattre, puis couronner le vainqueur parmi :    L'année la plus longue, de Daniel Grenier (Le Quartanier) « Très belle surprise que ce roman de Daniel Grenier. Après un excellent recueil de nouvelles, voici un premier roman

La tournée québécoise « Les auteurs se font libraires »

Par publié le

Libraires et auteurs sont depuis toujours intimement liés. L’un ne va pas l’autre sans l’autre et cette complicité est d’autant plus vraie ces temps-ci avec la tournée québécoise « Les auteurs se font libraires » qui s’annonce. Du 19 septembre 2015 au 17 février 2016, 12 auteurs iront visiter 12 librairies indépendantes afin de prodiguer quelques conseils littéraires. Ainsi, Samuel Archibald, Jean Barbe, Simon Boulerice, India Desjardins, Marie-Sissi Labrèche, Claudia Larochelle, Alain Labonté,

Le 12 août, j’ai (encore) acheté un (deux, trois…) livre québécois

Par publié le

« Magique », « un fantasme de libraire », « émouvant », « inoubliable » : 24 heures plus tard, les libraires n’en reviennent toujours pas. Le 12 août 2015 a été une journée d’exception. Les libraires du Québec sont heureux, reconnaissants. Partout dans la province, des lecteurs ont convergé vers leur librairie de proximité, poussés par une ferme volonté de se procurer un livre d’ici. L’atmosphère des librairies était féerique. Les lieux débordaient de clients. Les libraires s’élançaient de l’un

Montréal bigarrée et cosmopolite

Par publié le

Le retour de deux grandes dames de notre littérature a de quoi réjouir. Autant l’avouer d’emblée, Ce qu’il reste de moi, le plus récent roman de Monique Proulx, et Vous avez choisi Limoges, le recueil de nouvelles de Christiane Lahaie, m’ont comblé. De Montréal à Limoges, le style, d’abord et avant tout… mais aussi l’habileté de ces écrivaines à camper des personnages familiers et pourtant hors du commun.

Nos livres de l'été 2015

Par publié le

Ce n'est pas parce que nos épaules sont enduites de crème solaire, que notre maillot de bain n'est pas bien loin ou encore qu'un petit parapluie multicolore trône dans notre verre de rafraîchissement qu'on doit mettre de côté la lecture! L'été, c'est fait pour lire, au soleil ou à l'ombre! Les membres de la revue Les libraires vous proposent chacun trois coups de coeur pour vous aider dans votre sélection de romans, d'essais ou de BD à emporter avec vous durant vos vacances.  Bonnes découvertes

Vous aimerez peut-être...

X

Navigation principale

Type de livres