Catoblépas

Éditeur BOREAL
Paru le
Papier Disponibilité ISBN: 9782764601068
Disponibilité en librairie :
Quantité

Sur la place d'une petite ville de province, une femme monte la garde. C'est la Religieuse. Droite, fière, impérieuse, elle tente d'apercevoir, à la fenêtre d'une maison voisine, Robert, le Catoblépas, l'enfant qu'elle a élevé depuis sa naissance et qui est aujourd'hui un homme, l'enfant qu'elle a soigné comme une mère, mieux qu'une mère, peut-être'C'est à ce moment que paraît Alice, «l'âme délavée, écrapoutie» par vingt ans d'enfermement dans un hôpital psychiatrique. Elle dit être la véritable mère de Robert, qu'on lui aurait arraché à la naissance. Dans l'affrontement qui s'engage alors, seule la mort sera victorieuse.Plus qu'une suite à La petite fille qui aimait trop les allumettes, ce premier texte dramatique de Gaétan Soucy forme, à côté du roman, comme le second volet d'un diptyque. Après l'implacable tyrannie du père, c'est l'empire terrible des mères que Soucy traduit dans une langue inoubliable.Car, encore une fois, l'auteur de La petite fille invente une langue somptueuse pour dire le destin de ses personnages, une langue où résonnent les échos du Grand Siècle, mais, surtout, où bat le c339;ur de l'humanité la plus nue.(Le texte de Catoblépas est suivi d'une entrevue accordée par Gaétan Soucy à Stéphanie Jasmin.)

Les libraires vous invitent à consulter

Première mondiale de La petite fille qui aimait trop les allumettes au TIFF

Par publié le

  Le film de Simon Lavoie, « adaptation libre » du roman de Gaétan Soucy, décédé en 2013, sera présenté en première mondiale le 7 septembre prochain, au Festival international du film de Toronto, l’un des plus beaux et courus festivals de cinéma. Nous avons dû prendre l'univers en main mon frère et moi, car un matin un peu avant l'aube papa rendit l'âme sans crier gare. Sa dépouille crispée dans une douleur dont il ne restait plus que l'écorce, ses décrets si subitement tombés en poussière, to

Tournage commencé pour La petite fille qui aimait trop les allumettes

Par publié le

En mai dernier, nous annoncions que La petite fille qui aimait trop les allumettes, roman de l’écrivain Gaétan Soucy, serait porté à l’écran par le cinéaste Simon Lavoie (Le déserteur, Laurentie, Le torrent). On apprend aujourd’hui que le tournage a officiellement débuté, et qu’il se déroulera jusqu’au 4 septembre prochain. C’est le producteur Marcel Giroux qui est impliqué dans cette adaptation et ce sont les comédiens Marine Johnson, Antoine L'Écuyer, Alex Godbout, Laurie Babin-Fortin et Jean-

Décès de Gaétan Soucy

Par publié le

L’écrivain Gaétan Soucy est mort le 9 juillet d’une crise cardiaque à l’âge de 54 ans. Cet écrivain fabuleux, ce philosophe éclairé et cet enseignant inspirant a certainement marqué les lettres québécoises. Aux éditions Boréal, Pascal Assatiany parle en ces termes à la journaliste Josée Lapointe de La Presse : « Je ne peux m'empêcher de penser qu'il laisse quelque chose d'inachevé. Mais il laisse aussi de très grands livres, tous aboutis. C'était un vrai écrivain, qui appartient maintenant au m

Vous aimerez peut-être...

X

Navigation principale

Type de livres