Au beau milieu, la fin

Éditeur LEMEAC
Paru le
Papier ISBN: 9782760933378
Disponibilité en librairie :
Quantité

Après un long séjour à l'étranger, Adèle retrouve son appartement saccagé. C'est une petite fin du monde, car Adèle est... devenue vieille du jour au lendemain, dirait-on. Et ce monde n'est pas pour les vieux, ni pour les désargentés. Mais faut-il pour autant se taire et disparaître?Avec un courage et une ténacité qui ne se démentent pas, Denise Boucher aborde de front cette période de la vie qu'on a l'habitude de dissimuler dans les maisons conçues pour elle.

Les libraires craquent

  • sublime! par la librairie L'Écuyer

    Dans ce roman qui se lit comme une correspondance, on découvre (ou re-découvre) une auteure québécoise exceptionnelle. Elle s'amuse même à nous narguer, nous, lecteurs, et ce, à notre plus grand plaisir! Un vibrant témoignage sur ce que le vieillissement peut avoir de plus beau.

    par Dominique, pour la Librairie L'Écuyer

  • Les bonheurs, misères et révoltes .. par la librairie Monet

    Décidément, Denise Boucher n'a pas encore dit son dernier mot. Dans son premier roman, l'auteure des « Fées ont soif » traite de la vieillesse vécue quotidiennement, à travers les lettres qu'envoie Adèle, une femme âgée, à une amie. On y lit les bonheurs, misères et révoltes d'une Adèle attachante, pleine d'esprit et indignée face à l'infantilisation des personnes âgées. Elle se plaint certes de quelques maux physiques ici et là, mais le ton ne sombre jamais dans le misérabilisme. Au contraire, Boucher s'attaque aux tabous de la vieillesse et de la souffrance sans enjoliver la situation, ni noircir le trait.

    Au beau milieu, la fin plaira pour son écriture souvent poétique, ses amusantes digressions et son ton indigné. Par les histoires de la narratrice et de ses proches, Boucher réussit même à convaincre que « le cœur et le cerveau sont des organes qui se conservent mieux que les os ». - Maxime Nadeau

Les libraires vous invitent à consulter

Le prix Adagio revient à Denise Boucher

Par publié le

« quand je t'embrassetoutes séquencesconfonduesprésent passé à venirje suis en un instantl'éternité des temps »Denise Boucher, À coeur de jour Le Salon du livre de Trois-Rivières dont la prochaine édition se tiendra du 17 au 20 mars 2016 a remis le prix Adagio qui honore la carrière d’un écrivain de la Mauricie ou du Centre-du-Québec. Madame Boucher a marqué l’histoire du théâtre au Québec en écrivant en 1978 la pièce Les fées ont soif qui scandalisa entre autres les catholiques fervents. La pi

Doyens des lettres

Par publié le

Parce qu’ils sont plusieurs à avoir contribué à l’essor du livre au Québec, à la richesse de la production littéraire d’ici, nous rendons hommage à ceux qui ont façonné le visage littéraire du Québec. Auteurs, éditeurs, libraires : leur parcours mérite qu’on nous en raconte l’histoire! La preuve que, quel que soit leur âge, la littérature les a rendus immortels.

L’été de Denise Boucher

Par publié le

On dit que les grands esprits se rencontrent. Depuis 1994, c’est à la résidence d’été de Gabrielle Roy dans Charlevoix qu’ils se visitent puisque chaque année l’écrivain choisi par ses pairs a le privilège de passer les mois de juillet et d’août dans les lieux de l’auteure de La détresse et l’enchantement. La Bourse d’écriture Gabrielle Roy 2014 a été octroyée à Madame Denise Boucher par André Major, Micheline Lachance et François Gravel. « Ce serait fantastique, le dos à la montagne rêvée de l

Vous aimerez peut-être...

X

Navigation principale

Type de livres