Aphorismes de Zurau

Éditeur GALLIMARD
Collection : Arcades
Paru le
Papier ISBN: 9782070782819 Pas en stock.
Sur commande : Délai de 4 à 8 semaines ouvrables

Les aphorismes de ZürauEntre 1917 et 1918, Kafka séjourne huit mois chez sa soeur Ottla à Zürau, dans la campagne de Bohême. La tuberculose s'est déclarée, et crée chez l'écrivain dans sa retraite une intimité nouvelle avec l'idée de la mort. C'est durant cette période que sont nés ces « aphorismes » étranges et déroutants : alors que Kafka avait coutume de remplir des cahiers d'écolier d'une écriture serrée, ici au contraire il dispose une phrase, un paragraphe tout au plus, sur de petites feuilles volantes. Tout le reste de la page, étonnamment vide... À l'initiative de Roberto Calasso, ces aphorismes de Zürau sont livrés pour la première fois à une lecture telle que Kafka aurait pu la souhaiter. Quoiqu'il ait presque toujours répugné à la publication de ses textes, il est certain que cette disposition singulière était destinée à faire briller l'éclat foudroyant de sentences venues des abîmes. Car ses pensées y sont vertigineuses, parfois oraculaires, échappant toujours à l'explicitation univoque mais suscitant sans cesse la nécessité d'une méditation essentielle : le bien et le mal, le corps et l'esprit, le courage et la fuite, le chemin et le cercle, la création et la mort. Autant de motifs qui parcourent son oeuvre, mais ciselés ici à l'extrême, douloureux et resplendissants comme des pointes de diamant, regard d'un « oeil qui simplifie jusqu'à la désolation totale ». Mais cette désolation est pour Roberto Calasso une « splendeur voilée ».

Les libraires craquent

  • Commenté dans la revue Les libraires par Jean-Philip Guy, librairie Du Soleil

    «Ce livre est comme un diamant très pur, abrité dans les vastes gisements carbonifères qui se trouvaient en Kafka.» C’est ainsi que Roberto Calasso, le responsable de cette édition, qualifie Les aphorismes de Zürau. Ce recueil est en fait la version définitive des pensées que Kafka rédigea lors de son passage à Zürau (dans l’actuelle République tchèque) entre 1917 et 1918. Cette édition suit de très près tant la mise en page que le texte de ces écrits. Dans une postface, Calasso, nous explique la «splendeur voilée» de ceux-ci, et comment on peut les comprendre dans le contexte plus général de l’œuvre de Kafka. On pourra peut-être, après la lecture de cette dense simplicité, aspirer au bonheur, comme l’auteur l’écrit, en croyant «à l’indestructible en soi, sans chercher à l’atteindre».


Vous aimerez peut-être...

X

Navigation principale

Type de livres