Les terres

Par Louis-Nicolas Trépanier

« Une mer de rosiers sauvages est échouée entre la grève et la forêt, quelques centaines de mètres au-delà du dernier chalet rescapé de l'époque des villégiateurs. Des pommiers, des iris, de la ciboulette. Et de la rhubarbe. On distingue même encore vaguement le tracé de la haie. Il suffirait de creuser quelques centimètres pour trouver les fondations d'une maison d'été maintenant démolie. » C'est... Lire la suite