Cent mètres

Par Pierre Gagnon

Pierre aime Axelle, comme son père aimait sa mère : sans chercher à tout expliquer et surtout sans se presser. La nuit, sous le chapiteau, il la regarde s’envoler. En écoutant Léo Ferré. Henri, poussé par son père, accélère toujours davantage, pour mieux oublier… La nuit, seul face à la mer, il entend les voix de ceux qu’il a fait taire. Henri se désespère. Alors que presque tout dans l’époque... Lire la suite